Microsoft ferme les portes aux logiciels d'émulation de jeux sur ses stores. Une mauvaise nouvelle.

Dans le cadre du lancement de la mise à jour Creators, Microsoft a décidé de revoir sa politique en matière d’émulation sur ses appareils Windows, console Xbox One y compris. « Les applications qui émulent une console de jeux ne sont plus autorisées sur aucun appareil de notre écosystème » indique la note 10.13.10, partagée par des membres du forum Reddit et Nesbox, société à l’origine de l’Universal Emulator, un émulateur permettant de jouer à des classiques Nintendo et Sega sur sa Xbox One ou un appareil Windows 10. Pour les amateurs de plaisirs rétrogaming, c’est une bien mauvaise nouvelle.

Opération nettoyage

Cette mesure du géant américain, consistant à supprimer les émulateurs de ses stores en ligne, va davantage rendre le rétrogaming par émulation une pratique underground, poussant les intéressés à opter pour des solutions annexes, peut-être frauduleuses, pour répondre à leurs besoins et envies. D’un point de vue légal, il est logique de voir Microsoft prendre cette position mais il existera toujours un moyen détourné pour jouer à des titres émulés. Il est d’ailleurs intéressant de noter que l’Universal Emulator de Nesbox est toujours accessible en format navigateur.

Pour Microsoft, cette interdiction est en outre l’occasion de mettre en avant son programme ID@Xbox, centré sur les productions indépendantes, mais aussi d’affirmer un peu plus les ambitions du Xbox Live Creators Program, visant à simplifier les procédures pour soumettre des jeux sur les stores Xbox et Windows. Du 100 % légal et régulé en somme.

À lire sur Numerama : Comment faire une console retrogaming DIY avec un Raspberry Pi et Recalbox

Partager sur les réseaux sociaux