Pokémon Go va bientôt se doter de deux fonctionnalités très attendues des joueurs : les duels et les échanges de Pokémon entre dresseurs, qui font la force du jeu original. Le patron de Niantic promet leur prochain déploiement.

Depuis le lancement de Pokémon Go, en juillet 2016, les habitués de la saga déplorent l’impossibilité d’échanger leurs créatures avec d’autres joueurs comme d’affronter ceux-ci lors de duels — hors prise d’arène –. Ils auront bientôt de quoi se réjouir : John Hanke, le fondateur et patron de Niantic, développeur du jeu, affirme que ces fonctionnalités seront déployées prochainement dans le jeu sous une « forme raccourcie  ».

Il révèle surtout à Waypoint que celles-ci sont prévues depuis l’origine mais n’ont pas encore pu être intégrées à l’appli en raison de l’afflux massif de joueurs, qui ont obligé Niantic à se concentrer sur la bonne tenue de ses serveurs : « Ces fonctionnalités seront rajoutées bientôt. Les choses sont comme elles sont, l’hystérie que nous avons provoquée fait que nous mettons plus de temps à déployer ces possibilités. » Idéalement, l’une de ces fonctionnalités aurait dû être intégrée dès le lancement du jeu.

CC 5th Luna

Relancer l’intérêt des joueurs

Dans cette longue interview, John Hanke revient aussi sur le succès inattendu de Pokémon Go, qui a pris l’équipe de Niantic par surprise : «  C’était comme si nous étions sur des montagnes russes sans avoir la garantie de ne pas en chuter ». Le développeur, qui misait sur 50 millions d’utilisateurs mensuels au lancement de l’appli, a dénombré 100 millions de téléchargement en seulement 30 jours.

L’enthousiasme a cependant considérablement diminué depuis, une fois passé l’effet de la nouveauté et avec le retour des températures hivernales : en décembre, rien qu’au Royaume-Uni, le nombre d’utilisateurs quotidiens se réduisait à 53 000 après avoir atteint à une époque le pic de 1, 7 million.

Niantic mise donc gros sur le lancement des échanges et des duels entre dresseurs pour faire redécoller l’intérêt du public, les événements ponctuels comme celui de la Saint-Valentin ne suffisant pas forcément à conserver les joueurs sur le long terme.

Partager sur les réseaux sociaux