Facebook tente, selon le média Recode, d'intéresser ses utilisateurs à la politique et à la démocratie. Le réseau social a confirmé travailler sur des fonctionnalités visant à multiplier l'actualité politique dans votre fil. L'entreprise imagine notamment afficher les publications de vos élus, que vous les aimiez ou non.

La rédaction de Recode a découvert dans les fils d’actualité américains de Facebook un encart appelé Cette semaine dans votre gouvernement récapitulant les prises de position des élus locaux au Congrès, dans les districts et dans les mairies. Un porte-parole de Facebook a confirmé auprès du média que la fonctionnalité était bel et bien en cours de test par le réseau social.

Actualité politique et élus locaux

La fonctionnalité découverte par Recode « This in your gouvernment » / RECODE

« Nous testons une fonctionnalité pour l’engagement civique qui montre sur Facebook les meilleures publications des élus, explique la société dans un communiqué, ajoutant : Notre objectif est de donner à nos utilisateurs un moyen d’apprendre ce qu’il se passe à chaque échelle du gouvernement.  » La fonctionnalité devrait apparaître au maximum une fois par semaine et sera localisée par rapport aux élus concernés par votre lieu de résidence.

Facebook possède déjà les données concernant les bureaux de vote de ses utilisateurs si ces derniers ont utilisé les outils mis en place par le réseau social pour inciter les internautes à voter, dont un moteur de recherche de bureau de vote.

Facebook se défend déjà de vouloir influencer les lectures des citoyens : le réseau promet que les publications affichées dans l’encart seront choisies sur des critères de popularité en ligne.

Un réseau social tente de devenir social

Cette nouvelle fonctionnalité risque d’inciter les élus à être présents sur Facebook où ils seront appelés à gagner en visibilité. La fonctionnalité va aussi dans le sens d’un engagement plus fort du réseau social dans la vie collective, après s’être vu reprocher un détachement cynique qui a conduit aux fake news et à l’isolement de ses utilisateurs au sein de « bulles  ». Facebook tente de promouvoir une vision plus sociale de son réseau… social.

Toutefois, on imagine qu’un tel encart risque également de se trouver des contempteurs : la manipulation de ce dernier par des intérêts partisans semble possible dans le monde de la post-vérité qui attend les futurs votants.

Partager sur les réseaux sociaux