Le lobbyiste Jack Valenti, connu pour avoir livré croisade contre les magnetoscopes au nom d’Hollywood puis contre le P2P au début des années 2000, est mort à l’âge de 85 ans. Il a été victime d’une crise cardiaque le mois dernier et était hospitalisé depuis plusieurs semaines.

Après trente-huit années passées au service de la MPAA, la puissante association américaine de l’industrie du cinéma, Valenti avait démissionné en 2004 pour laisser sa place à Dan Glickman.

Outre ses coups de colère célèbres contre le piratage – devant le Congrès en 1982, il avait comparé le magnétoscope à l’étrangleur de Boston, Valenti restera surtout dans les mémoires pour avoir apporté beaucoup au cinéma américain. Il avait mis au point le système de classement des films et avait aboli le Code Hays, qui imposait des règles d’auto-censure et de morale très strictes aux studios d’Hollywood.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés