Le Fairphone 2 fait son apparition. Surfant toujours sur les principes du commerce équitable et du respect de l'environnement, ce nouveau smartphone s'avère aussi beaucoup plus modulaire : certaines pièces peuvent en effet être remplacées, facilitant ainsi la réparation du mobile.

La deuxième génération du Fairphone arrive. Après le franc succès du premier modèle, qui s'est écoulé à plus de 60 000 exemplaires – ce qui est une vraie performance pour une initiative portée par une startup –, un nouveau smartphone sera vendu cet été. Et là encore, sa conception se fera sur les mêmes principes qui ont servi de base pour le précédent mobile : équité et respect de l'environnement.

Sur le plan technique, le Fairphone 2 va évidemment progresser. Ses principales caractéristiques sont les suivantes :

Écran tactile 5 pouces en "Full HD" (LCD  Gorilla Glass 3), processeur Snapdragon ? ? 801, mémoire vive de 2 Go, objectif photo de 8 mégapixels sur la façade arrière, 32 Go d'espace de stockage interne (extensible avec une carte microSD à ajouter), batterie remplaçable de 2420 mAh (lithium-ion), accès au réseau 2G, 3G, 4G LTE, connectivité WiFi (802.11 b/g/n/ac), Bluetooth 4.0 LE et GPS.

Côté système d'exploitation, c'est la dernière version de la branche Lollipop (Android 5.1) qui sera utilisée. Il n'est visiblement toujours pas possible de choisir un autre O.S. lors de l'acquisition du mobile, alors que la startup néerlandaise indique dans sa documentation son souhait de proposer des plateformes alternatives comme Firefox OS ou Ubuntu.

Le mobile, qui pourra accueillir deux cartes SIM, sera vendu 525 euros. Le détail du prix sera communiqué prochainement, afin de renseigner les usagers sur le prix des composants et sur les dépenses causées par un tel projet.

Comme avec le Fairphone premier du nom, le nouveau modèle poursuit ses efforts en direction d'un produit qui respecte les principes du commerce équitable, qui a l'impact environnemental le plus faible possible et qui n'utilise pas des éléments dont la provenance est douteuse (conflits en Afrique pour le contrôle des ressources naturelles, par exemple).

Le Fairphone 2 s'engage aussi davantage dans le concept du téléphone modulaire, c'est-à-dire dont les pièces peuvent être aisément changées et remplacées. L'appareil s'ouvre et se démonte facilement. L'idée est de permettre aux usagers d'intervenir sur un élément défectueux ou dont la fragilité est connue (l'écran, l'objectif photo…) plutôt que d'acheter un nouveau mobile.

De fait, le Fairphone 2 peut avoir une longévité bien plus importante si son propriétaire prend le temps de corriger un composant qui fait défaut. C'est aussi une bonne façon de limiter les déchets électroniques en ne changeant que ce qui pose problème, plutôt que de tout envoyer à la poubelle.

La livraison du nouveau Fairphone aura lieu au cours de l'automne. Pour l'année 2015, seuls les clients européens pourront en obtenir un. L'objectif à terme de la startup est d'écouler 200 000 Fairphones 2.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos