Le commerce équitable ne concerne pas que le café. Il peut aussi s'inviter dans les hautes technologies. Aux Pays-Bas, une équipe cherche à lancer un smartphone en respectant l'environnement et ceux qui seront impliqués dans sa production. Baptisé Fairphone, il présente des caractéristiques techniques honorables et un prix de milieu de gamme.

Apple, Samsung, HTC, Nokia, Motorola, BlackBerry, Huawei, LG Electronics, ZTE… les sociétés commercialisant des téléphones mobiles sont nombreuses. Ces neuf entreprises concentrent néanmoins la grande majorité des ventes mondiales. Leurs produits sont très appréciés par le public tandis que l'actualité high tech est rythmée par la sortie de nouveaux terminaux et les rebondissements de la guerre des brevets.

La production de ces mobiles est néanmoins controversée. Les géants de l'électronique grand public sous-traitent massivement dans les firmes asiatiques, à l'image de Foxconn. Or, les conditions de travail sont régulièrement dénoncées par les ONG. Le groupe Foxconn a été secoué par plusieurs scandales dans les années 2000, avec le suicide de nombreux salariés.

Cette polémique n'est pas la seule tache sur l'image de marque des fabricants. Les conditions de fabrication, l'utilisation de composants polluants, la provenance des matières premières (notamment les terres rares), le respect de l'environnement sont autant d'autres points sur lesquels il y aurait beaucoup à dire. Sans parler des accusations d'obsolescence programmée obligeant le client à racheter un nouveau terminal.

C'est dans ce contexte qu'est né le projet Fairphone. Comme son nom l'indique, il s'agit de proposer à la vente un téléphone mobile équitable en s'inspirant des principes du commerce équitable. Si l'équipe néerlandaise à l'origine de l'initiative reconnaît qu'elle n'a pas pu réaliser un projet 100 % équitable, elle estime néanmoins avoir globalement réussi son pari.

Les responsables expliquent par exemple que leur projet mobilise des mines où l'extraction du minerai (comme l'étain) est préservée des conflits. Le bien-être des employés impliqués dans la chaîne de production est également pris en compte, tout comme de nombreux autres aspects environnementaux comme la possibilité de remplacer la batterie ou le degré de recyclage du téléphone.

Concernant les caractéristiques générales, le Fairphone s'appuie sur un processeur quadricœur cadencé à 1,2 GHz, dispose d'un écran tactile de 4,3 pouces (960 par 540 pixels), d'un appareil photo de 8 mégapixels au verso et d'un objectif de 1,3 mégapixel au recto. Il propose un espace de stockage de 16 Go et une mémoire vive de 1 Go. Il embarque en outre Android 4.2. Le détail des spécifications se trouve là.

Pour lancer la production du Fairphone, qui sera vendu 325 euros, les responsables du projet indiquent qu'ils ont besoin de 5000 précommandes. Pour l'heure, seules celles en provenance d'Europe sont prises en compte. À l'heure où nous écrivons ces lignes, 2506 clients se sont manifestés. Si le projet aboutit, les premiers mobiles seront livrés à partir de cet automne.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés