Un épisode de chaleur précoce attend la France métropolitaine, avec un pic d’intensité le samedi 6 avril 2024. Une température grimpant jusqu’à 30° C pourrait être enregistrée, en raison d’une masse d’air chaud arrivant en France.

Alors que la France vient tout juste de passer à l’heure d’été, les températures vont anormalement grimper. Un épisode de chaleur précoce est annoncé par Météo-France, avec un pic d’intensité prévu le samedi 6 avril 2024. L’épisode commence dès le jeudi 4 avril, avec l’augmentation des températures dans le sud de l’hexagone. Jusqu’à 30° C pourraient être enregistrés dans le Sud-Ouest. Habituellement, les 30° C sont franchis entre la mi-mai et la mi-juin en France métropolitaine.

Une masse d’air très chaud arrive sur la France

Cet événement climatologique inédit pour un début de mois d’avril est expliqué par la présence d’une masse d’air très chaud, située à l’avant d’une dépression baptisée Olivia par le service national météorologique portugais, l’IPMA (Institut portugais de la mer et de l’atmosphère). Cette masse d’air qui arrive samedi en France « pourrait battre les records d’avril de plus de 3° C localement sur le centre du pays », estime Keraunos, l’Observatoire français des orages et tornades.

L’hectopascal, noté hPa, est une unité de mesure de la pression.

Le talweg de la dépression Olivia, ou son creux barométrique (une zone caractérisée par de basses pressions), « plonge très au sud et advecte à l’avant une masse d’air exceptionnellement chaud, dépassant 18° C à 850 hPa samedi en France, valeur supérieure à la normale de plein été et plusieurs °C au-dessus des records du mois d’avril, alors qu’on ne sera que le 6 », explique le prévisionniste Gaétan Heymes sur X.

Températures attendues le samedi 6 avril 2024 en France. // Source : Via X @SergeZaka
Températures attendues le samedi 6 avril 2024 en France. // Source : Via X @SergeZaka

Un autre phénomène pourrait se produire simultanément à ce pic de chaleur. « La spectaculaire remontée d’air chaud de ce week-end pourrait être accompagnée d’une densité de poussière de sable du Sahara », selon le docteur en agrométéorologie Serge Zaka.

À partir du dimanche 7 avril, Météo-France indique que les températures devraient commencer à diminuer, « dans le sillage d’une dégradation pluvio-orageuse ». Des températures au-dessus des normales de saison pourraient néanmoins continuer d’être observées jusqu’à la mi-avril.

Est-ce déjà une vague de chaleur ?

L’épisode survenant en France en ce début avril 2024 n’est pas qualifiable de « vague de chaleur », mais reste un phénomène inhabituel pour la période. « Ce pic de chaleur particulièrement précoce concernera toute l’Europe de l’Ouest et le bassin méditerranéen, et s’inscrit dans la tendance à la multiplication des événements chauds extrêmes sous l’effet du réchauffement climatique anthropique », estime Gaétan Heymes. « Cet épisode ne poserait pas question s’il ne s’inscrivait pas à la suite de 26 mois d’affilée au-dessus des normes », renchérit Serge Zaka.

Pour anticiper au mieux cet épisode de chaleur inhabituel en France pour un début de mois d’avril, vous pouvez suivre quelques conseils concrets, notamment penser à aérer votre logement au moment opportun. Sans oublier de prévoir la crème solaire, si vous vous exposez.

Nouveauté : Découvrez

La meilleure expérience de Numerama, sans publicité,
+ riche, + zen, + exclusive.

Découvrez Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !