Nvidia a profité du Game Developers Conference pour présenter sa nouvelle initiative, une console de salon fonctionnant avec Android TV. Baptisée Shield, elle fera ses débuts commerciaux en mai à moins de 200 dollars.

Nvidia persiste et signe dans le domaine des jeux vidéo. Après avoir présenté il y a deux ans une console portable prenant la forme d'une manette (projet Shield), puis quelques mois plus tard une tablette dédiée au jeu, le constructeur américain revient cette fois avec une véritable console de salon fonctionnant avec Android TV, le système d'exploitation de Google destinée aux télévisions connectées.

Baptisée Shield, cette machine sera disponible à partir du mois de mai aux États-Unis. En revanche, aucune date de sortie en Europe n'a pour l'instant été évoquée. Relativement abordable (199 dollars pour la console plus une manette sans fil), elle s'appuie notamment sur un processeur 64 bits Tegra X1, une mémoire vive de 3 Go, un espace de stockage de 16 Go ou encore une connectivité WiFi.

Selon Nvidia, la console Shield est aussi en mesure d'afficher des graphismes en ultra haute définition (UHD ou 4K).

Dotée de caractéristiques solides, la Shield ne se pourra évidemment pas se satisfaire des jeux proposés sur Google Play. En fait, la console de salon va pouvoir compter sur le service de "cloud gaming" de Nvidia, GRID. Le principe du cloud gaming est de jouer à des jeux qui sont en fait exécutés sur des serveurs distants et dont le résultat est ensuite diffusé jusqu'au joueur.

Côté jeux, Nvidia en liste quelques-uns pour donner un aperçu des capacités du nouveau système du fabricant de cartes graphiques : Borderlands 2, Resident Evil 5, Doom 3, Crysis 3 War Thunder ou encore Metal Gear Solid Rising : Revengeance. Des jeux réputés, parfois gourmands en ressources, mais aucune exclusivité puisqu'ils sont aussi proposés chez la concurrence.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés