L'un des cadres de Sony a mentionné la future console PlayStation dans une interview donnée à un quotidien japonais. Si celle-ci ne sortira pas avant de nombreuses années, le groupe travaille déjà sur la question. Et à l'heure actuelle, Sony n'écarte pas l'idée d'une PlayStation 5 entièrement dématérialisée, reposant sur le principe du cloud gaming.

Sortie en novembre 2013, la PlayStation 4 est la console de salon actuelle de Sony. Depuis l'entrée en lice de l'entreprise japonaise dans le marché des jeux vidéo au début des années 90, quatre générations de PlayStation ont vu le jour, espacées les unes des autres d'environ six ans. Aussi, l'on peut raisonnablement penser que la prochaine machine de Sony sera annoncée vers 2019.

Car il y aura évidemment une PlayStation 5, comme il y aura une nouvelle Xbox et une future Wii. Dans un entretien accordé à un quotidien nippon, le Nihon Keizai Shimbun, Masayasu Ito, qui officie comme vice-président exécutif chez Sony, a mentionné l'avenir de la branche console, expliquant que l'entreprise réfléchit déjà à la nouvelle génération.

Mais contrairement aux précédents modèles, la PlayStation 5 pourrait être totalement dématérialisée. C'est en tout cas une idée envisagée chez Sony. Plutôt que de proposer un appareil spécifique dans le commerce, le groupe pourrait en fait proposer une solution de jeu à la demande ("cloud gaming") dont l'accès se ferait via d'autres terminaux (téléviseur, tablette, smartphone, box…).

GAIKAI, PLAYSTATION NOW

Cette PS5 "dans les nuages" serait cohérente avec les récents projets du groupe. En 2012, Sony a acheté le système de cloud gaming de la société Gaikai pour un peu plus de 300 millions de dollars. En début d'année, le groupe a présenté le PlayStation Now, un service de jeu vidéo à la demande, disponible en Amérique du Nord et qui doit arriver en Europe en 2015.

Par ailleurs, Sony commence à nouer des partenariats pour proposer sa plateforme sur d'autres produits, comme les téléviseurs connectés de Samsung.

À l'heure actuelle, il n'est toutefois pas sûr que Sony propose une PlayStation 5 dématérialisée. La question n'est pas encore tranchée. Le groupe nippon pourrait choisir de retarder ce projet, en lançant d'abord une vraie console avant d'envisager ce système pour la PS6 qui arriverait alors vers 2025, si le groupe conserve un écart de six ans entre ses consoles.

LA CONNEXION A INTERNET

L'un des critères que Sony devra prendre en compte est l'état des connexions à Internet. En effet, le PlayStation Now nécessite une connexion suffisamment conséquente pour que l'expérience vidéoludique soit satisfaisante. Pour son service, il est recommandé d'avoir une capacité de 5 Mbps minimum, même s'il a été précisé que la résolution graphique s'adaptera à la connexion.

Si cette condition n'est pas vraiment un problème dans les grands centres urbains, elle est toutefois plus difficile à satisfaire dès que l'on s'éloigne des villes. Or, la clientèle de Sony ne figure pas uniquement dans les métropoles des pays riches. Elle se trouve aussi dans les campagnes, dans les pays en voie de développement et ainsi de suite. Et vu l'évolution des jeux, le haut débit pourrait ne pas suffire.

En 2014, une PlayStation exclusivement dans le cloud ne serait pas pertinente au regard de la fracture numérique qui laisserait de nombreux joueurs sur le carreau. Mais en 2019 ? Ou en 2025 ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés