Publié par Guillaume Champeau, le Mardi 19 Mars 2013

La France, dernier pays où Spotify reste bridé à 5 écoutes

La restriction étant supprimée en Grande-Bretagne, la France devient le dernier pays au monde où Spotify doit limiter sa version gratuite à 5 écoutes maximum d'un même morceau.

Ca doit être cela aussi, l'exception culturelle. Musically rapporte que le site suédois de musique en streaming Spotify a décidé de supprimer en Grande-Bretagne la limitation à 5 écoutes gratuites d'un même morceau, un an après avoir déjà décidé de cette levée du bridage dans cinq pays européens (Espagne, Finlande, Norvège, Pays-Bas et Suède). Ce faisant, la France devient le dernier pays au monde où la restriction reste en place.

Le blog spécialisé dans la musique en ligne y voit l'empreinte d'Universal Music France et de son président Pascal Nègre, qui avait fait pression sur Deezer et Spotify pour obtenir un bridage des écoutes gratuites successives d'un même morceau, dans l'espoir d'encourager à l'abonnement ou à l'achat des chansons en téléchargement.

Universal avait même porté plainte en 2011 contre Deezer pour obtenir le retrait de son catalogue de la plateforme de streaming, et finalement signé un accord amiable avec Deezer après avoir perdu en référé, le tribunal estimant qu'Universal risquait d'abuser de sa position dominante en pratiquant un tel chantage.

Dans certains pays de droit anglosaxon (Etats-Unis, Nouvelle-Zélande et Australie), plus aucune limitation n'est appliquée sur les accès Spotify gratuits, qui sont financés par la publicité sur le modèle des stations de radio. En revanche, les autres pays continuent d'appliquer une restriction globale de 10 heures d'écoute gratuite mensuelle sur Spotify. En France, les deux types de restrictions se cumulent.

 

Publié par Guillaume Champeau, le 19 Mars 2013 à 13h23
 
17
Commentaires à propos de «La France, dernier pays où Spotify reste bridé à 5 écoutes»
Inscrit le 28/09/2012
26 messages publiés
en meme temps, spotify, faut vraiment etre con pour l'utiliser vu les clients sur les différentes plateformes... Pourquoi tout le monde fait chier avec de l'écoute "steaming" alors qu'il suffit de copier ses musiques dans son tel. Je comprendrai jamais
Inscrit le 12/05/2004
110 messages publiés
Douda, je vais essayer de te faire comprendre.

J'étais moi aussi un GROS téléchargeur, et pourtant je suis passé à Spotify ... pourquoi ?

Tout simplement, parce que ta phrase "il suffit de copier ses musiques dans son tel" est ... fausse ...

Tu dois en fait identifier le titre, aller le télécharger, dans un format accepté par ton tél, puis transférer (à chaque fois) le morceau.

Bref, c'est un peu plus long que ce que tu dis.

Spotify, pour un gros consommateur de zic dans mon genre, ca me fait juste gagner des heures de temps libre par semaine.

Mes playlists sont synchronisés automatiquement sur tous mes devices, et quoi que tu puisse croire, leur format proprio/streamé est de bonne qualité (ca passe nickel sur ma conf hifi ... ampli tube + DAC + colonnes BW)

C'est pas la panacée, ca ne substitue pas à sa propre collec en flac qui déchire, mais ... pour les fainéants, c'est juste mortel !
Inscrit le 01/01/2009
117 messages publiés
Une explication possible : ceux qui font de l'écoute "streaming" ne font pas forcément QUE de l'écoute streaming.
Spotify est aussi disponible sur le web (marche mal avec certains navigateurs, ok avec chrome) :
http://apps.facebook...te_us&ref=notif
¬if_t=app_notification
Et avec un logiciel de pistage des urls, tel URL helper, tout morceau joué peut être téléchargé.
Inscrit le 15/10/2012
2 messages publiés
Y a aussi la méthode du: "je me crée mon serveur média accessible depuis n'importe où et j'arrête de m'emmerder avec ces conneries et en plus j'ai la musique qui me plait".
Subsonic en est un exemple simple à mettre en place, léger et qui prends peu de ressources cpu. On peut s'y connecter depuis n'importe quel navigateur, il existe des applis pour chrome et androphones et ça marche trés bien!
Encore mieux sur son téléphone on peut le paramétrer pour mettre les chansons en cache dés qu'il peut en prévision de passage sous un pont ou dans le métro.
En bonus cadeau: http://www.subsonic....pages/index.jsp
Inscrit le 13/08/2010
8078 messages publiés
Exception culturelle ?

Image IPB

Exception ...turelle ?
[message édité par mosquito33 le 19/03/2013 à 14:16 ]
Inscrit le 09/03/2013
195 messages publiés
Mosquito, et l' ART dans tout ça nom de dieu??? On est sur un site sérieux ici, crénom

-------------------------------------------------------------
XVIIIe siècle, Inde
The kundalini force (the snake) awakens and coils around the Shiva lingam.
[message édité par flow le 19/03/2013 à 23:14 ]
Inscrit le 13/08/2010
8078 messages publiés
ah ouais... le god du XVIIIème ! Je ne savais pas que ça existait à cette époque.
Inscrit le 09/03/2013
195 messages publiés
Tu auras noté aussi les paumes des 2 mains du bas ; ça laisse rêveur...
Inscrit le 24/03/2011
295 messages publiés
Mieux vaut donc passer par grooveshark, aucune restriction n'y est appliquée . C'est du vrai illimité gratuit .
Inscrit le 16/08/2010
92 messages publiés
L'abus des "ayant-trop-de-droit" apparaîtrait donc comme "nuisible" à la Culture, à sa diffusion, à son accessibilité au plus grand nombre .... Dingue non ?

J'étais déjà convaincu (par l'exemple, trop nombreuses Lois en "i" ) qu'il étaient nuisibles pour l’intérêt général des citoyens ....

On va les subir encore longtemps ces bestioles là ?
Inscrit le 09/03/2009
87 messages publiés
Heuu j'utilise Spotify sous Linux en gratuit (pub audio et popup) et je n'ai jamais été limité à 5 écoutes par morceaux. Je viens de jouer un morceau 6 fois de suite sans pb.
Inscrit le 25/02/2012
1371 messages publiés
ouais mais linux ça roxx aussi .....
Inscrit le 04/03/2010
274 messages publiés
"appliquer une restriction globale de 10 heures d'écoute gratuite mensuelle sur Spotify. En France, les deux types de restrictions se cumulent."
" Tout simplement, parce que ta phrase "il suffit de copier ses musiques dans son tel" est ... fausse ..."
il te suffit de resampler ta sortie audio ; sous linux c'est juste une ligne de commande si tu as la flemme de lancer Audacity ...

" C'est pas la panacée, ca ne substitue pas à sa propre collec en flac qui déchire, mais ... pour les fainéants, c'est juste mortel !"
c'est quand même dommage de bouffer de la bande passante (ou de la data 3G) juste pour écouter de la musique ...
Inscrit le 16/12/2004
403 messages publiés
Plutôt que de la jouer j'étale mes connaissances et je vous emmerde...

Si tu donnais en même temps que tu la signales, la ligne de commande qui permet ça, beaucoup de monde se tournerait vers cette solution...

C'est bizarre... tu fais la promotion de Linux, du partage libre de l'information... Mais tu fais tout son contraire.
Inscrit le 09/03/2013
195 messages publiés
Le modèle du streaming centralisé étant déplaisant car faisant reposer l'usage uniquement sur la disponibilité des plateformes et le bon vouloir des propriétaires de ces plateformes,
avec en outre ce renforcement de la tendance à profiler/revendre de manière individualisée les choses les plus intimes comme les gouts musicaux,

pour une fois la France en trainant les pieds est en avance (mais sans le savoir)
Inscrit le 16/12/2004
403 messages publiés
La France... Pays des droits de l'homme et du citoyen....

Ha non pardon...

La France, le pays à l'origine des droits de l'homme et du citoyen... mais depuis le seul droit qu'on a c'est de fermer sa geule et de subir.
Inscrit le 21/03/2013
1 messages publiés
...et bien entendu, toutes les jolies chansons importées dans vos différents serveurs et vos téléphones, vous les avez bien entendu extraits d'un CD acheté ou d'une plateforme légale... parce que c'est quand même un peu de ça dont on parle non ?
Spotify, Deezer... c'est la licence globale : tu payes un abonnement (ou tu te farcies des pubs) pour écouter toute la musique que tu veux, quand tu veux... en rémunérant, pas seulement les artistes qui n'en ont pas besoin, mais aussi les tous petits qui s'auto-produisent et qui payent pour figurer sur ces méchantes plateformes à cause desquelles les méchants musiciens pauvres peuvent vous faire découvrir leurs créations... La production, l'enregistrement, le studio, les répétitions, tout ça, c'est gratuit évidemment...

Ca dépend évidemment de quel côté on se place.
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Mars 2013
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
25 26 27 28 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
1 2 3 4 5 6 7