Vendu en 2011, MySpace était quelque peu tombé aux oubliettes. À tort. L'ancien champion des réseaux sociaux vient de dévoiler une refonte complète de son interface. Et la nouvelle version est pour le moins prometteuse, quelque part entre Path, Pinterest et Windows 8.

Voilà une mise à jour que l'on n'attendait pas. Ou plus. Alors qu'il a été revendu par News Corp à Specific Media pour une bouchée de pain, MySpace a publié ce lundi une vidéo montrant sa nouvelle interface. Et le changement est radical.

A mi-chemin entre Path, Pinterest et Windows 8, une très grande place est faite à l'image. A l'instar de ces services web ou logiciels, l'interface est presque exclusivement constituée de grandes photos. Le défilement horizontal est également très présent et les polices sont de grandes tailles, ce qui rappelle Windows Phone. L'époque où les pages MySpace customisées par les utilisateurs clignotaient et étaient gorgées de GIF animés est révolue.

La musique, qui a toujours été au coeur de MySpace, n'est pas en reste. Mixes, un système de playlists rappelant Deezer, est présent sur tous les profils, au même niveau que les amis ou les photos. Mais la musique n'est plus seule et peut être accompagnée de textes ou d'images. Ainsi, la vidéo montre des morceaux joués pendant une soirée qui sont affichés à côté des photos de cette même soirée.

Un gros travail éditorial autour de la musique est également mis en avant dans l'onglet Discover et il sera désormais possible d'acheter ses billets pour un concert directement depuis le site.

Fidèle à ses racines, le réseau social permet toujours à chaque artiste de disposer de sa propre page où il peut mettre en avant ses productions et où les publications courtes, à la Facebook ou à la Twitter, sont mieux mises en avant. Les artistes disposeront aussi de données assez précises sur l'activité de leurs fans.

Enfin, MySpace sait depuis longtemps qu'il n'est plus le leader des réseaux sociaux et s'est donc ouvert à ses concurrents. Il est donc toujours possible de se connecter avec ses identifiants Twitter ou Facebook et même de retrouver les contacts que nous avions sur ces deux plateformes. Une façon de faciliter la migration.

Pas sûr que ce lifting soit suffisant pour réanimer cet ancien champion, mais la fronde (justifiée ou non) contre Facebook s'intensifie et MySpace se place désormais en alternative de très bonne qualité. Il faudra néanmoins être encore un peu patient, la mise à jour n'étant pas encore effective.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés