Le réseau social américain MySpace, acheté 580 millions de dollars en 2005, a finalement été vendu pour une bouchée de pain. C'est le réseau publicitaire Specific Media qui a mis la main dessus, pour 35 millions de dollars selon des sources proches du dossier.

Une page vient de se tourner. Acheté en 2005 par News Corporation pour 580 millions de dollars, MySpace vient d’être cédé à Specific Media, un réseau publicitaire, pour une bouchée de pain : 35 millions de dollars, selon les informations d’All Things Digital. C’est une somme trois fois moins importante que ce qu’espérait News Corp initialement, lorsque le groupe de médias avait décidé en début d’année de se séparer du site communautaire.

La vente de MySpace devrait s’accompagner d’un nouveau plan de réduction du personnel. Si aucun chiffre officiel n’est indiqué, le réseau social pourrait perdre pas moins de la moitié de ses effectifs. Ce plan social, qui fait partie de l’accord pour reprendre MySpace, concerne au total près de 200 personnes. Il y a encore deux ans, le site américain comptait plus de 1 600 personnes dans ses rangs.

Quels sont les plans de Specific Media avec MySpace ? Nul ne le sait avec exactitude aujourd’hui. Le site communautaire a beau être en déclin, il représente encore un trafic mensuel de 55 millions de visiteurs uniques pour 1,2 milliard de pages vues. S’il ne tient pas la comparaison face à Facebook, le réseau social compte encore plusieurs dizaines de millions d’utilisateurs actifs.

On imagine mal cependant un retour en force de MySpace dans l’univers des réseaux sociaux. Tandis que Facebook caracole en tête, Google+ a été dévoilé ces jours-ci. La puissance des deux géants américains semble ne laisser aucun espace pour un retour de MySpace dans le réseautage social. Specific Media devrait donc, a priori, poursuivre les travaux entrepris depuis l’an dernier pour faire de MySpace un portail de contenus.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés