Pinterest est un réseau social permettant d'épingler ses favoris sur un tableau virtuel. Lancé en 2010, il vient de passer la barre des 12 millions d'utilisateurs. Valorisée à 200 millions de dollars, la startup intéresserait Google. La majorité de ses utilisateurs sont des femmes et les marques commencent à l'investir.

Le Web voit naître et mourir de nouveaux services tous les jours. Certains bénéficient, soudainement, d’un intérêt plus marqué que les autres. Mais, pour Pinterest, cela pourrait ne pas être que temporaire. Lancé en mars 2010, ce réseau social permet de classer ses favoris dans des dossiers de façon très graphique. Il fonctionne comme un tableau sur lequel on viendrait épingler (to pin en anglais, d’où son nom) des illustrations faisant référence aux liens que l’on souhaite partager.

Depuis le début de l’année, le site a vu son nombre d’utilisateur quotidiennement actifs grossir de 145 %. Il a franchi la barre des 12 millions de visiteurs uniques le mois dernier, parmi lesquels on compte même Mark Zuckerberg. Une grande partie d’entre eux provient directement de Facebook, où il est possible de partager ses pins. Google s’y intéresserait de près, d’après TechCrunch, ce qui n’est pas étonnant lorsque l’on que l’on sait qu’entre juin et novembre 2011 le nombre de ses utilisateurs a augmenté de 2 000 %. Pourtant, Pinterest est encore fermé et n’est accessible que sur invitation.

Côté finances, les 16 personnes qui composent son équipe ont levé 37,5 millions de dollars, ce qui monte sa valorisation à plus de 200 millions de dollars. Pas de publicité apparente ni de souscription mais une subtile modification de tous les liens publiés sur le site et pointant vers des produits. Cela lui permet de toucher une commission sur chaque vente. De même, Pinterest réalise des dossiers et des sélections parmi le contenu publié par ses membres et qui mettent en avant des produits sur lesquels il gagnera quelques dollars.

Elue startup de l’année 2011 par TechCrunch, Pinterest séduit notamment les femmes. 97 % des fans sur sa page Facebook sont de sexe féminin. Beaucoup s’en servent comme d’une immense source d’inspiration pour de la décoration, des vêtements, des recettes de cuisine, des objets ou de la création. Les marques commencent également à y être présentes et à l’utiliser comme un outil marketing. Le service générant plus de trafic vers les contenus de ses membres que LinkedIn, Google + et Youtube réunis, leur intérêt est légitime.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés