Orange a levé le voile sur sa future offre mobile destinée à contrer l'arrivée de Free dans la téléphonie mobile. Baptisé Sosh, il s'agit d'un forfait low cost et sans engagement. Le lancement de Sosh est prévu pour la rentrée. Orange n'a pas encore indiqué le prix du forfait.

Pas question de laisser Free avoir le beau rôle dans la téléphonie mobile. Alors que le quatrième entrant a promis ce printemps des forfaits illimités à moins de 50 euros par mois, les opérateurs concurrents ont d’ores et déjà commencé à concevoir de nouvelles offres. C’est le cas d’Orange, qui a dévoilé aujourd’hui son offre mobile pour contrer Free. Baptisé Sosh (comme social avec l’accent anglais), il se présente comme un forfait low cost.

« Nous avons l’intention de lancer à la rentrée une nouvelle offre avec une nouvelle marque, Sosh, entièrement digitale car elle sera commercialisée uniquement sur Internet et extrêmement attractive en termes de prix. C’est notre réponse low cost, mais pas low service ni low valeur vis-à-vis de nos clients » a expliqué le directeur général d’Orange au cours d’une conférence téléphonique.

L’offre « sera souple car on pourra y souscrire sans engagement et on pourra avoir le choix d’avoir accès uniquement au réseau (carte SIM seule) ou d’avoir également un mobile avec des conditions de financement extrêmement attractives » a-t-il ajouté. Orange n’a toutefois pas précisé le prix de ce forfait. Interrogé par Le Monde, Stéphane Richard a précisé que les natifs numériques seraient la cible prioritaire de Sosh.

Sosh est « une nouvelle marque ciblant les clients que l’on appelle les « digital natives », qui utilisent plus leur smartphone pour les données que pour la voix. Sosh servira à décliner une panoplie d’offres avec des formules très attractives commercialisées uniquement sur Internet, sans engagement, avec ou sans terminal mobile. Les utilisateurs de ces offres auront aussi accès aux services clients d’Orange« .

Si Orange ne croit pas à la révolution mobile promise par Free, l’opérateur se prépare malgré tout à affronter un concurrent redoutable. En effet, Free arrive sur un marché très largement saturé. Pour percer, le nouvel entrant va devoir suivre une politique très agressive, notamment en cassant les prix, afin d’attirer à lui des abonnés déçus d’Orange, SFR ou Bouygues Télécom.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés