Les rumeurs de la presse américaine se sont avérées exactes. Lors d'une conférence tenue hier, Steve Jobs a dévoilé une nouvelle version de son Apple TV. Plus petit, le boitier sera uniquement dédié au streaming de contenus audiovisuels. Les premiers partenariats ont été signés, et les premières livraisons auront lieu d'ici un mois.

Depuis quelques années, Apple n’a connu aucun véritable échec dans la sortie de ses produits les plus stratégiques. Des appareils comme l’iPod, l’iPhone, l’iPad ou encore le Macbook ont tous su rencontrer leur public, permettant à la firme d’enregistrer des ventes importantes et de devenir leader dans différents secteurs. Mais la firme a fait un faux pas dans le domaine de la télévision.

Présenté en 2006 lors d’une conférence à San Francisco, l’Apple TV n’a jamais vraiment séduit les foules. Malgré un lancement en 2007, puis une révision de l’appareil en 2008, l’Apple TV fut boudé par les consommateurs. Deux ans plus tard, Apple a décidé de retenter sa chance. Lors d’une conférence qui a eu lieu hier soir, la firme a présenté sa nouvelle version de l’Apple TV.

Principal changement, la taille du boitier. Les dimensions ont été divisées par quatre, de telle sorte que l’Apple TV est particulièrement compact. En longueur, l’appareil affiche des dimensions équivalentes à celles d’un iPhone. Le prix a également nettement réduit. Vendu 229 dollars dans sa première version, Apple a ramené la valeur du produit sous la barre des 100 dollars (en France, il sera vendu 119 euros).

Ce nouvel appareil apporte également son lot de nouveautés du côté des fonctionnalités. Le stockage interne cède sa place au streaming payant ou gratuit. Cette évolution permet à Apple d’introduire par la même occasion la location d’œuvres audiovisuelles depuis l’iTunes Store.

Les films proposés à la location seront accessibles en deux formats : standard (2,99 euros) et haute-définition (3,99 euros). D’après Apple, « vous avez 30 jours pour voir votre film et, lorsque vous aurez commencé à le regarder, vous pourrez le reprendre autant de fois que vous le voudrez pendant 24 heures« . Pour l’heure, des partenariats ont été signés avec ABC et la Fox.

Pour Steve Jobs, ce changement a été décidé au regard des habitudes des téléspectateurs. Selon lui, les possesseurs de l’Apple TV veulent avant tout voir et consommer des contenus, et pas se préoccuper du stockage des vidéos.

Les premières livraisons de l’Apple TV devraient survenir d’ici un mois. Apple prend donc un peu d’avance sur Google, qui doit lancer un service concurrent d’ici la fin de l’année.

(photo : Ars Technica )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés