France.fr va bientôt bénéficier des services d'un nouvel hébergeur. En effet, le Service d'Information du Gouvernement a décidé d'écarter le précédent prestataire pour s'offrir un hébergement chez une autre société française. Le retour du portail est d'ailleurs toujours maintenu pour fin août.

Alors que le désormais tristement célèbre France.fr est toujours en rade, les petites mains du Service d’Information du Gouvernement (SIG) se démènent en coulisse pour remettre de l’ordre dans ce qui est censé être le portail officiel de la France sur Internet. Et tandis que le retour en ligne du site web est toujours prévu pour la fin août, la défaillance du site a déjà fait une première victime.

En effet, le site de Challenges rapporte dans son édition du jour que l’hébergeur précédent, Cyberscope, a finalement été écarté du projet par le SIG. Désormais, c’est la société française Typhon qui sera en charge de l’hébergement du projet. Les références du site ont certainement pesé dans la balance, puisque la société héberge notamment Bouygues Telecom, Les Inrocks, Meetic, e-TF1 ou encore le Ministère du Travail.

L’affaire du portail France.fr avait suscité la polémique jusque chez les autres hébergeurs français. Certains avaient même voulu intervenir dans le dossier pour proposer un hébergement citoyen afin de ne plus paraitre ridicule aux yeux du monde. Cependant, dans le championnat des projets ratés, nous ne sommes pas les seuls en lice : Arrêt sur Images avait mis en lumière la folle aventure du portail Italia.it.

Quelques jours après le plantage, un responsable du Service d’information du Gouvernement avait laissé entendre que l’un des problèmes qu’a rencontré France.fr concernait le sous-dimensionnement de l’équipement. En effet, le site aurait subi une influence trop forte pour son infrastructure (50 000 connexions simultanées), entrainant le crash du serveur.

Cependant, l’afflux de visiteurs ne pouvait pas expliquer seul une telle débâcle. D’autres pépins étaient certainement apparus, comme le mélange des différentes langues disponibles du le site.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés