Les déboires continuent pour France.fr. Alors que le Service d'information du Gouvernement (SIG) espérait relancer le portail officiel du pays au plus vite, il faudra visiblement prendre son mal en patience. En effet, l'audit mené par le SIG a conduit à reporter la "relance opérationnelle" fin août. Par ailleurs, une nouvelle version du site est attendue pour le mois de novembre.

Cela devait constituer la vitrine du pays à l’étranger. Mais depuis son lancement le 14 juillet dernier, un rideau opaque s’est abattu sur le portail officiel de la France. Et celui-ci n’est pas prêt de se lever. En effet, dans un nouveau message publié sur France.fr, le Service d’information du Gouvernement (SIG), en charge de France.fr, explique que le retour du site prendra encore plusieurs semaines.

« Nous nous fixons pour objectif une relance opérationnelle dans la deuxième quinzaine d’août » est-il expliqué sur la page d’accueil du site, la seule accessible depuis la mise en ligne du portail il y a maintenant une dizaine de jours. « Nous sommes en phase de conclusion des audits sur les causes des défaillances techniques nous ayant conduits à fermer [le site] ainsi qu’à leur résolution » poursuit le message.

Une indisponibilité qui permettra au SIG de rechercher un nouvel hébergeur. Dans un communiqué, le Service d’information du Gouvernement a expliqué que le portail France.fr devra vraisemblablement « changer d’hébergeur et vérifier l’ensemble des paramètres d’un site complet et complexe (3 000 pages, 12 000 liens, un million de documents indexés, cinq langues« .

La semaine dernière, le conseiller auprès du directeur du SIG avait expliqué au micro de France Info que le problème du portail France.fr était manifestement causé par un sous-dimensionnement des équipements. En effet, le site web était rapidement tombé devant l’afflux important de visiteurs, curieux de découvrir ce nouveau site Internet.

Par ailleurs, malgré l’indisponibilité de France.fr, le Service d’information du Gouvernement a déjà dressé les grandes lignes de la nouvelle version du site. Toujours selon le message publié sur France.fr, le portail devrait accueillir une mise à jour « pour novembre prochain« , afin d’intégrer « une dimension participative« .

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés