France Télévisions peut envisager sereinement les Jeux Olympiques de Londres en 2012, pour lesquels le groupe a obtenu les droits de rediffusion exclusifs pour la France. Son coup d’essai numérique avec la couverture des JO de Pékin sur le net a été un grand succès.

La filiale France Télévisions Interactive a ainsi enregistré 4 millions de visites sur les sites JO des chaînes de France Télévisions, et 36,5 millions de pages vues, dont 50 % pour la vidéo en live ou en VOD.

Chaque jour, 200.000 internautes en moyenne ont regardé les différents directs diffusés sur Internet, avec une moyenne de 45 à 50 minutes par internaute.

Pour sa couverture web, le groupe de télévision publique avait mis en place, outre les contenus éditoriaux habituels, 12 chaînes évènementielles avec l’intégralité des épreuves olympiques en streaming. En tout, 2200 heures de direct ont été diffusées sur le portail de France Télévisions, soit 140 heures par jour.

De quoi attirer le portefeuille des annonceurs pour Londres… même si ça oblige France Télévisions a renié sa philosophie de service public.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés