On a bien cru un moment que la mignonne Microlino, qui nous a fait craquer sur les salons, ne verrait finalement jamais le jour. Ce projet de petit véhicule urbain et électrique semble enfin en bonne voie pour aboutir. Les premières livraisons sont désormais prévues pour fin 2022.

On a découvert pour la première fois le prototype de la Microlino en 2018 sur le salon automobile de Genève. Puis le projet a pris du plomb dans l’aile. Les retards ont commencé à s’accumuler, et le partenaire, qui devait initialement produire le véhicule, a fini par se retirer du projet. Alors que la marque s’est retrouvée sans usine pour fabriquer son véhicule électrique, l’équipe a saisi cette opportunité pour repenser le concept et trouver un nouveau partenaire pour sa fabrication. Au final, la Microlino 2.0 est encore plus prometteuse que la version 1.0 qui n’aura jamais vu le jour.  

Avant même le lancement officiel, qui a eu lieu ce 24 mai, la marque avait plus de 30 000 réservations pour sa Microlino. Nous ne sommes apparemment pas les seuls à avoir succombé au charme de cette réincarnation de la BMW Isetta des années 50. Mais que sait-on sur ce véhicule ?

Plusieurs versions de la Microlino

Si la design reste identique, cette nouvelle version 2.0 de la Microlino a beaucoup évolué sur la structure de son châssis. Alors que la première version reposait sur un châssis tubulaire, on retrouve désormais une structure monocoque, comme peuvent le produire les usines Tesla. Cela offre une sécurité accrue au modèle et surtout une meilleure longévité. Une chose est sûre, la marque ne pouvait pas toucher à sa porte avant unique, c’est ce qui fait tout le charme de ce véhicule pas comme les autres.

Chassis monocoque de la Microlino // Source : Micro
Chassis monocoque de la Microlino // Source : Micro

Pour vous faire une idée du gabarit de cette auto, il faut savoir qu’elle mesure seulement 2.52 m de long pour 1.47 m de large et 1.50 m de haut. Le véhicule fait partie de la catégorie des quadricycles à moteur, il est bridé à 90 km/h. À la différence de la Citroën AMI qui se destine à un public circulant sans permis B, et qui est bridé à 45 km/h, cette Microlino offre un peu plus de polyvalence.

La Microlino se déclinera en plusieurs finitions et avec plusieurs tailles de batterie. La finition Urban sera l’entrée de gamme de la marque avec deux couleurs au catalogue. Ce modèle sera équipé de la plus petite batterie de 6 kWh qui doit offrir jusqu’à 91 km d’autonomie. Cette finition sera la dernière à entrer en production. Elle ne sera pas disponible avant mi-2023.

Microlino avec sa porte unique // Source : Micro
Microlino avec sa porte unique // Source : Micro

La version Dolce offrira le choix le plus large avec 5 coloris disponibles et 3 tailles de batterie au choix : 6, 10.5 ou 14 kWh. La plus grande batterie pourra offrir jusqu’à 230 km d’autonomie. Mais le cœur de gamme sera surtout livré avec la batterie 10.5 kWh qui offre déjà 177 km d’autonomie.

La batterie moyenne sera aussi la batterie de base des versions Competizione avec ses 3 coloris mat, avec possibilité en option de prendre la grande batterie.

Cette batterie de 10.5 kWh sera également celle de la version de lancement nommée Pioneer. Une série limitée à 999 exemplaires numérotés qui seront livrés en priorité aux acquéreurs de la Microlino. Elles disposeront d’un équipement plutôt haut de gamme pour ce type de véhicule avec : toit ouvrant, intérieur en cuir végétal et en alcantara, haut-parleurs Bluetooth portables qui se connectent avec votre téléphone…

Une option encore plus exclusive à 1 999 €

Le modèle de lancement s’accompagne d’une option pour le moins surprenante. Pour 1 999 €, vous pouvez adhérer au « club Pioneer ». Cette adhésion, réservée aux clients des premières éditions, doit offrir plusieurs avantages pour souder une communauté d’acheteurs autour de la marque :

  • La livraison prioritaire des commandes Microlino (et Microletta),
  • la visite de l’usine, y compris la possibilité de participer à l’assemblage des véhicules,
  • des invitations aux événements destinés aux membres pionniers,
  • des contrôles gratuits du véhicule par les techniciens itinérants (Flying Doctor),
  • des réductions sur tous les accessoires actuels et futurs,
  • des offres spéciales de services spéciaux.

Après la première année, le renouvellement de l’adhésion au club ne coûte plus que 1000 € / an.

Microlino Pioneer // Source : Micro
Microlino Pioneer // Source : Micro

Vous l’aurez compris, même si nous n’avons pas encore les tarifs de cette Microlino, on sera loin, très loin, du montant abordable d’une Citroën AMI. La marque vise plutôt une clientèle haut de gamme, tout en partant du principe que ce véhicule puisse répondre à 95 % des besoins quotidiens des déplacements urbains d’un plus grand nombre.

Une commercialisation qui débutera en 2023 pour la France   

Ce sont nos voisins suisses qui pourront commander en priorité la Microlino — il faut dire que l’entreprise est… Suisse. Les ventes seront ensuite rapidement étendues à l’Allemagne. Pour les autres pays européens, il faudra patienter jusqu’en 2023.

Microlino dans les rues de Zurich // Source : Micro
Microlino dans les rues de Zurich // Source : Micro

Avec un peu de chance, on devrait découvrir les premières Microlino en France avant fin 2023. Le principal défi de la marque va être d’augmenter la cadence de son outil de production. Microlino prévoit 1 500 modèles d’ici à la fin de l’année. Il en faudra bien plus pour satisfaire l’engouement des réservations du modèle.