Le Skoda Enyaq iV a fait une entrée remarquée parmi les SUV électriques de l’année 2021. Son style extérieur et intérieur plaisent, mais alors, que reste-il a son cousin VW ID.4 pour séduire la clientèle ?

Lancé quelques mois après le Volkswagen ID.4, le Skoda Enyaq vient challenger sérieusement son cousin allemand ID.4. Les deux modèles sont basés sur la même plateforme (MEB). Avec globalement la même offre de batteries et de motorisations, impossible de ne pas être tenté de les comparer après avoir essayé les deux modèles.

Alors que la hiérarchie entre les marques du groupe Volkswagen était plutôt bien établie, Skoda semble s’être quelque peu rebellé, et le Skoda Enyaq en est la parfaite illustration. La marque Tchèque n’a clairement pas envie de rester dans l’ombre de Volkswagen à en voir le résultat. Et l’on a clairement le souhait d’encourager Skoda à oser plus souvent, parce que les deux marques jouent désormais à jeu égal.

Une histoire de style

Volkswagen a opté pour un style plus épuré pour accompagner sa gamme ID, alors que la marque Skoda est restée fidèle à des marqueurs plus communs dans ses choix stylistiques. Finalement pour l’un comme pour l’autre, à l’extérieur, c’est avant tout une histoire de goût, qui va faire pencher la balance.

skoda_enyaq2
Profil du Skoda Enyaq iV // Source : Raphaelle Baut pour Numerama

Le Skoda Enyaq iV est un peu plus grand que l’ID.4, il est 6 cm plus long (4.64 m contre 4.58 m). C’est surtout son design plus musclé et anguleux qui lui donne une allure plus audacieuse. Peut-être trop pour certains clients, qui lui préféreront un modèle plus discret.

Le style de Skoda a évolué ces dernières années, et c’est au travers de certains détails, comme le dessin de la calandre pleine de ce modèle, que cela se fait sentir. Le Skoda Enyaq est un SUV électrique et s’assume en tant que tel, alors que l’ID.4 pourrait presque plus nous rappeler l’époque des monospaces dans son approche stylistique.

skoda_enyaq4
Skodia Enyaq iV // Source : Raphaelle Baut pour Numerama

À l’intérieur : l’Enyaq devance l’ID.4

Pour nous, c’est l’intérieur du Skoda Enyaq iV qui offre la perception la plus qualitative, surtout dans notre finition ecoSuite. Un style intérieur qui n’est pas sans rappeler ce que font certaines marques premium. Même si, quand on y regarde de plus près, on se rend bien compte que cela reste de la poudre aux yeux. Comparativement, on a l’impression d’en avoir pour son argent, ce qui n’est pas tout à fait la perception que l’on a eu à bord du Volkswagen ID.4.

skoda_enyaq_interieur
Intérieur ecoSuite du Skoda Enyaq iV // Source : Raphaelle Baut pour Numerama

L’intérieur a vraiment été un des points qui nous a déçu lors de notre essai du Volkswagen ID.4, surtout quand on suit la marque depuis de nombreuses années. La gamme ID, sous couvert de vouloir tenter quelque chose de nouveau, semble un peu avoir oublié ce qui a fait son succès par le passé.

skoda_enyaq_interieur2
Espace à bord du Skoda Enyaq // Source : Raphaelle Baut pour Numerama

Dans le Skoda Enyaq iV, l’intégration des écrans est moins originale que sur ID.4, mais beaucoup plus flatteuse. Surtout, le levier de vitesse n’est pas situé en haut derrière le volant, mais naturellement intégré à la  console centrale. Un détail que l’on trouve quand même bien plus pratique quand on doit manœuvrer rapidement.

Pour les occupants, les deux modèles offrent une habitabilité proche, mais c’est sur la capacité du coffre que l’Enyaq gagne encore quelques points pour les familles, en proposant 40 litres de plus que son cousin.

skoda_enyaq_interieur3
Coffre de 585 L du Skoda Enyaq // Source : Raphaelle Baut pour Numerama

Des performances et consommations équivalentes

Le Skoda Enyaq iV est disponible avec un éventail de configuration assez large. Vous pouvez choisir entre 3 tailles de batterie et 4 puissances :

  • iV 50 : puissance de 148 ch en propulsion et batterie de 51 kWh
  • iV 60 : puissance de 180 ch en propulsion  et batterie de 58 kWh
  • iV 80 : puissance de 204 ch en propulsion et batterie de 77 kWh
  • iV 80x : puissance de 265 ch en transmission intégrale et batterie de 77 kWh

Notre version d’essai est l’Enyaq iV 80, un modèle équivalent à notre configuration d’essai du Volkswagen ID.4. Alors que l’ID.4 Pro Performance affiche désormais jusqu’à 511 km d’autonomie (selon la norme wltp), notre Enyaq iV 80 est donné pour 528 km. Quelques kilomètres à la faveur de notre Enyaq, pourtant plus grand, cela peut surprendre.

skoda_enyaq5
Skoda Enyaq iV 80 // Source : Raphaelle Baut pour Numerama

Nous avons testé le Skoda Enyaq dans des conditions hivernales, avec des températures systématiquement inférieures à 10 ° et de la pluie, difficile alors de faire baisser les consommations en dessous de 20 kWh/100 km dans ces conditions. Climatisation allumée ou éteinte, on apprécie de voir l’autonomie estimée restante s’adapter instantanément au changement pour éviter toute mauvaise surprise. C’est quand même une trentaine de kilomètres en plus ou en moins dans notre cas, selon que l’on active ou non la clim. À noter que l’on peut opter pour la pompe à chaleur en option sur ce modèle pour gagner quelques kWh d’autonomie.

Il n’a pas été fait de longs trajets sur autoroute, à la différence de l’essai Volkswagen, mais les résultats élevés observés pendant l’essai ID.4 auraient probablement été identiques sur l’Enyaq iV 80. En tout cas, sur les parcours mixtes réalisés, les données sont assez proches. Pas de miracle, l’Enyaq ne fait pas mieux qu’ID.4 sur ce point.

skoda_enyaq_infotainment2
Ambiance intérieure du Skoda Enyaq // Source : Raphaelle Baut pour Numerama

Côté performances, il sera difficile de trancher entre les deux modèles. Accélérations et freinages donnent la même perception d’efficacité. Cependant, le Skoda Enyaq a laissé une impression de confort supérieure à ce que l’on avait ressenti lors de l’essai d’ID.4.

Attention aux options

Pour le coup, c’est probablement le point négatif de ce Skoda Enyaq iV. Pour équiper le modèle avec des éléments de confort et des fonctionnalités pratiques, il va falloir ajouter un certain nombre de packs optionnels : pack confort, pack sellerie confort, pack climatique, pack drive assist, pack parking, pack drive sport, pack multimedia…

skoda_enyaq_infotainment
Infotainment et aides à la conduite Skoda Enyaq // Source : Raphaelle Baut pour Numerama

Quasiment tous ces packs d’options se décomposent en plus en deux niveaux de finition, avec plusieurs centaines d’euros qui se cumulent à chaque fois. Une pratique qui n’est pas sans rappeler les catalogues d’options à rallonge de marques premium telles que Mercedes ou Porsche. Sur ce critère, le choix d’un Hyundai Ioniq 5 ou Kia EV6 est plus simple, et surtout joue moins l’ascenseur émotionnel au moment de configurer sa prochaine auto pour rentrer dans son enveloppe budgétaire.

Enfin, comme sur Renault Megane e-tech, la charge rapide à 125 kW pour notre Enyaq iV 80 est une option. Si vous ne prenez pas cette option, sur les longs trajets, vous serez limité à 50 kW de puissance de recharge (des pauses donc plus longues et parfois moins rentables).

Finalement, ID.4 ou Enyaq ?

Malgré les options à rajouter, le Skoda Enyaq peut ressortir un peu moins cher que le Volkswagen ID.4 à configuration équivalente. Sa version entrée de gamme (iV 50) est vraiment très attractive pour cette catégorie de véhicule avec un ticket d’entrée à partir de 37 930 € (avant bonus). Il faudra par contre faire l’impasse sur des options pour pouvoir bénéficier du bonus maximum.

skoda_enyaq3
Skoda Enyaq iV // Source : Raphaelle Baut pour Numerama

Notre véhicule d’essai débute lui à partir de 49 760 € en configuration iV 80, mais avec notre dotation pléthorique d’équipements, celui-ci s’affiche finalement autour de 60 000 €.

Sur l’ensemble, le Skoda Enyaq iV est plus flatteur, avec toujours les petites astuces « simply clever » de la marque pour faciliter le quotidien (comme le parapluie dans la portière, ou des rangements malins). Que l’on juge le style extérieur, intérieur ou le comportement routier, c’est pour nous l’Enyaq qui remporte le match.

Et si le prochain match opposait les versions coupés de ces deux SUV à savoir Volkswagen ID.5 et Skoda Enyaq Coupé, le résultat serait-t-il différent ?

Le verdict

Skoda Enyaq iV // Source : Raphaelle Baut pour Numerama
8/10

Skoda Enyaq iV

Il n’y a pas d’offres pour le moment

Comparé au Volkswagen ID.4, le Skoda Enyaq iV semble faire mieux sur plusieurs critères. Il est un peu plus grand, mieux pensé pour les familles et son style intérieur est plus cossu, le tout pour un prix équivalent à son cousin allemand. Côté performances, le Skoda Enyaq offre un bon agrément routier et de bonnes combinaisons batterie/puissance moteur pour répondre à tous les besoins. Pour l’aspect efficience, les résultats sont par contre un peu décevants sur notre parcours mixte (à voir sur une saison plus clémente, si le véhicule fait mieux). Il faut également faire attention au moment de choisir son véhicule de bien avoir pensé à toutes les options qui correspondent à notre usage du véhicule.