Une vidéo d’un récent prototype du Cybertruck permet d’apprécier un peu plus le design atypique du pickup 100 % électrique, à commencer par cet immense balai d’essuie-glace.

Le Cybertruck de Tesla fait beaucoup parler de lui depuis sa présentation en 2019, mais le constructeur américain reste étonnamment silencieux à son sujet — alors que de premiers pickups 100 % électriques sont désormais disponibles (exemple : le Rivian R1T). On peut fort heureusement compter sur les passionnés qui suivent les informations au sujet du véhicule de très près. Dans un sujet publié le 24 janvier 2022 sur le forum Cybertruck Owners Club, on découvre par exemple une vidéo qui fait le tour d’un prototype récent.

« C’est absolument ridicule », s’esclaffe celui qui filme la vidéo au moment où il zoome sur le balai d’essuie-glace, chargé de nettoyer le pare-brise du pickup. On ne peut qu’être d’accord avec lui. Comme le laissait présager une séquence plus ancienne, le Cybertruck de Tesla doit s’en remettre à un immense balai pour pouvoir assurer une bonne visibilité quand la vitre s’encrasse. Il s’agit d’un vrai casse-tête pour le constructeur américain, qui paie certains de ses choix très audacieux.

L’essuie-glace du Tesla sera-t-il efficace ?

Le pire ? Si l’essuie-glace paraît interminable, il ne semble pas être en mesure de couvrir l’intégralité du pare-brise. Ce qui pose question sur son efficacité… La perspective peut tromper, mais tout porte à croire qu’il n’est pas suffisamment long pour atteindre l’extrémité droite de la vitre très plongeante. Dans un tweet publié le 10 décembre, Elon Musk assumait ce défi technique : « L’essuie-glace est l’élément qui me chiffonne le plus. Il n’y a aucune solution facile. Un essuie-glace qui se déploierait depuis le capot avant serait idéal, mais complexe. » Une chose semble sûre : l’idée d’un nettoyage par technologie laser semble abandonnée dans le cas du Cybertruck.

L’essuie-glace du Tesla Cybertruck
Immense, mais trop court ?! // Source : Capture d’écran

D’autres pointent du doigt son placement. C’est par exemple le cas de LdrHawke, l’un des membres du forum, qui se demande : « Je mettrais l’essuie-glace du coté du passager. Car on dirait qu’il pourrait causer un angle mort significatif côté conducteur. » Le design atypique du Cybertruck, qui ne ressemble à aucun autre véhicule déjà commercialisé, est en train de se retourner contre l’entreprise. Tesla cherche à concevoir une voiture au look disruptif, d’aucuns diraient futuriste, et se heurte plus que jamais à la réalité du marché automobile (à cause des lois, on ne peut pas tout faire).

Que ce prototype montre-t-il d’autre ? Que les rétroviseurs extérieurs, tellement basiques qu’ils tranchent avec le reste, n’ont toujours pas disparu — au contraire des poignées de porte. En somme, rien n’est encore gravé dans le marbre concernant le Cybertruck, qu’on ne devrait pas voir sur les routes avant, au mieux, 2023.