Nous ne sommes pas près de voir le Cybertruck de Tesla. Le pickup 100 % électrique ne devrait pas démarrer sa production avant fin 2022. Les gros volumes seraient désormais espérés pour 2023.

Tesla n’est pas un constructeur connu pour respecter ses délais, un souci autant lié à ses promesses trop optimistes qu’à la situation actuelle (la pénurie de certains composants, consécutive à la pandémie de coronavirus). Et il n’y avait aucune raison d’espérer le Cybertruck de sitôt. La production de l’ambitieux pickup 100 % électrique, qui comptabilise plusieurs centaines de milliers de réservations, ne devrait pas démarrer avant fin 2022.

Cette indiscrétion est donnée par Sawyer Merritt, un investisseur et journaliste qui aurait eu vent de quelques détails partagés par Elon Musk à l’occasion d’une réunion interne. Ces informations, diffusées le 3 septembre 2021, sont corroborées par Electrek, média spécialisé dans les voitures 100 % électriques. « Ce sera un projet très spécial. Comme un bug dans la Matrice. Comme si Neo avait une voiture  », aurait lancé le milliardaire, qui a toujours le sens de la formule pour maintenir l’engouement.

Tesla Cybertruck // Source : Tesla

Le Cybertruck est trop ambitieux pour sortir en 2022

On savait déjà que Tesla avait repoussé la production du Cybertruck à plus tard. On a désormais un calendrier un peu plus précis, sachant qu’il est plus judicieux de l’attendre pour 2023 (comme le Roadster). On pourra difficilement être surpris : le pickup 100 % électrique, qui s’appuie non seulement sur un design totalement inédit (qui demande encore à être validé en Europe), embarque de nouvelles technologies qui peuvent difficilement atteindre des volumes élevés à court terme. Ce serait d’ailleurs une justification fournie par Elon Musk devant ses employés.

À l’origine, il était question de pouvoir terminer sa configuration fin 2021. Aujourd’hui, le site officiel affiche la mention suivante : « Vous pourrez finaliser votre configuration à l’approche de la mise en production en 2022 ». On rappelle qu’on peut déjà poser une option sur un exemplaire, moyennant un petit acompte — remboursable — de 100 euros. Tesla devrait proposer trois versions : un seul moteur, deux moteurs et trois moteurs. Sauf changement, la déclinaison la plus ambitieuse sera assemblée après. Bien sûr, les plans sont susceptibles de changer dans les mois à venir.

Le Cybertruck n’est pas le premier produit repoussé par Tesla, malgré une annonce qui a été faite très tôt. Tous deux présentés en 2017, le Semi (poids lourds) et le Roadster (sportive) ne sont toujours pas disponibles. La firme américaine a beaucoup de projets dans ses tiroirs.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo