Bollinger annonce qu’il va mettre en pause « indéfiniment » la jeep électrique et le pickup électrique qu’il teasait depuis des années.

On avait entraperçu cette jolie jeep rectangulaire en 2019. Finalement, le véhicule de la startup américaine Bollinger ne risque pas de voir le jour avant un long, long moment. L’entreprise vient d’annoncer mettre en pause « indéfiniment » ses deux projets de jeep et de pickup, le 14 janvier 2022, pour se focaliser entièrement sur des vans de livraison électriques.

Il s’agit de se concentrer sur un « développement commercial », a précisé Robert Bollinger dans une vidéo. « Vu que ces véhicules me tiennent à cœur, je dirais qu’il ne faut jamais dire jamais. Si notre développement commercial nous permettait un jour d’y revenir, personne ne serait aussi heureux que moi. Mais ce n’est pas ce qui est prévu.»

Tous les clients qui avaient effectué des précommandes seront remboursés.

Un focus sur l’utilitaire électrique

Adieu, donc, la grosse jeep B1 et le pickup B2, et bienvenue à l’utilitaire électrique au ras du sol. Présenté il y a un an et demi comme un concept, le minivan est désormais la priorité de Bollinger. Le « Deliver-e » (un jeu de mots avec delivery) dispose d’un seuil de chargement situé à 18 pouces du sol (soit 46 centimètres), pour faciliter l’accès à l’intérieur du coffre.

Le Deliver-e est censé être modulable et pouvoir accueillir différents types de batteries (70 kWh, 105 kWh, 140 kWh, 175 kWh et 210 kWh).

Bollinger a toutefois admis qu’il n’avait pas encore les capacités pour fabriquer son minivan de livraison, et qu’il était en « discussion avec des partenaires » pour le produire.

Vous aimiez bien ce 4×4 électrique de Bollinger ? Dommage.
Un exemple d’utilisation d’un châssis de Bolinger // Source : YouTube/Bollinger

Cette déconvenue de Bollinger renforce encore un peu plus la position de Rivian, qui est donc pour l’instant un des seuls acteurs à avoir vraiment avancé sur son pickup électrique — alors que Tesla a aussi reporté son Cybertruck à 2023.