Les voitures Tesla permettent de jouer à des jeux vidéo pendant qu’on roule. Cette fonctionnalité, normalement réservée aux passagers, est désormais placée sous enquête par les autorités américaines.

Les autorités américaines ont, une fois encore, lancé une enquête sur Tesla. Comme le rapporte Polygon dans un article publié le 22 décembre, le département des Transports, rattaché à l’agence fédérale chargée de la sécurité routière aux États-Unis, va se pencher sur une fonctionnalité potentiellement très dangereuse : la possibilité de jouer à certains jeux vidéo intégrés dans l’interface pendant que la voiture roule.

La National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) s’intéresse tout de même à un échantillon de 580 000 véhicules (Model 3, Model S, Model Y, Model X). La fonctionnalité problématique est pensée pour être utilisée par les passagers. Mais elle « peut distraire le conducteur et augmenter le risque d’accident », estime la NHTSA. On imagine mal une issue favorable à Tesla dans ce dossier.

Jouer aux jeux vidéo en roulant ? La fonctionnalité de Tesla fait l’objet d’une enquête
Cuphead dans une Tesla Model 3 // Source : Louise Aubry pour Numerama

Jouer aux jeux vidéo en roulant, ce n’est pas bien

Certains diront qu’un téléphone est tout aussi problématique. Sauf qu’ici, les ingénieurs Tesla sont à l’origine du souci. C’est pourquoi il est logique de voir les autorités se pencher sur ce sujet lié à la sécurité routière. Normalement, les constructeurs ne sont pas censés créer des sources de distraction à bord. Offrir la possibilité de jouer alors que la voiture roule en est une.

Aujourd’hui, les voitures Tesla permettent aux passagers installés à l’avant d’accéder à trois expériences (Sky Force ReloadedLa Bataille de Polytopia et Solitaire). La multinationale estime prendre suffisamment de précautions pour empêcher les conducteurs de jouer en roulant. Comment ? Par une simple notification indiquant « L’utilisation de Tesla Arcade est réservée aux passagers lorsque le véhicule est en mouvement. Vérifiez la législation en vigueur avant de jouer ». Après quoi, il suffit de cliquer sur un bouton pour lancer le jeu (affiché sur la partie droite de l’écran). Bref, le volet de prévention est aussi simple à contourner que de dire qu’on a 18 ans pour voir des contenus pornographiques sur un site dédié.

En novembre dernier, le propriétaire d’une Tesla Model 3 s’était plaint auprès de la NHTSA. « Pourquoi un constructeur est-il autorisé à intégrer une source de distraction qui peut occuper les deux tiers de l’écran, alors qu’il est censé afficher toutes les informations cruciales ? », peut-on lire. L’intéressé suggère de faire interdire tous les divertissements à l’avant quand la voiture roule, et les réserver pour les moments où la voiture est garée (exemple : quand elle se recharge sur un Superchargeur).