General Motors a dévoilé deux nouvelles voitures sous la marque Chevrolet : la Bolt a droit à un restylage et une version SUV. Hélas, aucune des deux versions ne bénéficie de la nouvelle technologie de batterie.

General Motors a choisi la Saint Valentin pour lever le voile sur deux nouvelles voitures. Dans un communiqué publié le 14 février, sa marque Chevrolet officialise un restylage pour sa Bolt (appelée Ampera-e en Europe) et une déclinaison SUV de cette compacte 100 % électrique. Le hic ? Aucun des deux véhicules n’utilise la plateforme révolutionnaire de General Motors, articulée autour d’une nouvelle batterie

Par conséquent, la Bolt EV et le Bolt EUV s’attachent surtout à offrir des performances à la hausse par rapport à la Bolt première génération — lancée en 2017 et écoulée à 100 000 exemplaires aux États-Unis. Ce n’est pas ce que disent les chiffres : avec une batterie de capacité de 65 kWh (contre 66 avant), les deux véhicules n’iront pas beaucoup plus loin. Pour General Motors, l’objectif est d’abord de maintenir un tarif très bas : cette nouvelle Bolt sera disponible à partir de 31 995 dollars. C’est moins cher qu’une Tesla Model 3 (36 490 dollars).

Chevrolet Bolt EV // Source : General Motors/Chevrolet

Pas de nouvelle batterie pour la Bolt

La Bolt et sa déclinaison SUV s’appuient sur la même architecture qu’avant, articulée autour d’un seul moteur délivrant une puissance de 150 kW (200 chevaux). L’autonomie est donnée à 416 kilomètres pour la Bolt EV et 402 kilomètres pour le Bolt EUV. Avec la plateforme modulable de General Motors, les deux voitures auraient certainement proposé de meilleures prestations. Mais, pour l’heure, le géant américain préfère la réserver à Cadillac et Hummer. C’est un choix que l’on peut trouver étrange, sachant que la technologie de General Motors est susceptible de convenir à plusieurs catégories et au regard des économies d’échelle qui pourraient être réalisées. 

Chevrolet Bolt EUV // Source : General Motors/Chevrolet

La principale nouveauté est à aller chercher du côté de l’intégration de Super Cruise, une batterie d’aides à la conduite proposée en option. Elle est décrite comme la « première assistance avec conduite sans les mains sur les routes autorisées ». Super Cruise s’appuie sur un système qui capte l’attention du conducteur et des données de modélisation précises fournies par un LiDAR.

« Le Driver Attention System utilise une petite caméra localisée sur le haut de la colonne de direction et fonctionne avec des lumières infrarouges pour déterminer où regarde le conducteur quand Super Cruise est actif  », souligne Chevrolet. Le but de cet équipement est de surveiller que l’attention du conducteur reste suffisante pendant le trajet. « Si le système détecte une inattention continue, il va utiliser des alertes sonores et visibles pour signifier au conducteur de reprendre le contrôle », peut-on lire. 

Intérieur Chevrolet Bolt EV // Source : General Motors/Chevrolet

Esthétiquement, la Bolt est affinée un peu partout et ressemble davantage à une voiture moderne et électrique. En témoignent cette signature lumineuse beaucoup mieux fondue et cette calandre fermée. Avec ces nouvelles lignes, la Bolt est un peu plus féline. Naturellement, la version SUV fait un peu plus baroudeur. L’intérieur troque un levier pour un sélecteur de modes faisant gagner un peu de place. L’infodivertissement est centré sur un écran de 10,2 pouces. Enfin, on peut piloter certains fonctionnalités à la voix, avec Alexa.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo