Un ingénieur de Tesla avait brisé deux vitres du tout nouveau pickup électrique, en novembre dernier, au cours d'une présentation mémorable. Elon Musk est revenu, six mois plus tard, avec humilité sur l'événement aussi drôle qu'improbable.

C’était l’un des événements de Tesla les plus attendus de 2019. Elon Musk, debout sur une scène devant un parterre de journalistes, avait dévoilé son Cybertruck, un pickup électrique au look futuriste qui a surpris beaucoup d’observateurs avec ses formes très peu conventionnelles.

Néanmoins, c’est un élément encore plus improbable qui a marqué les esprits : l’explosion de deux vitres en plein milieu de la présentation. Alors qu’ils cherchaient à prouver que les parois vitrées étaient quasiment incassables, Elon Musk et Franz von Holzhausen, ingénieur en chef sur le projet, ont trouvé bon de les tester avec un lancer de boule de pétanque. Malheureusement, la première vitre a craqué. Et la deuxième aussi.

« On s’est dit : bon, si ça n’a pas fonctionné pour la première vitre, pas de problème, ça marchera pour sûr pour la deuxième », s’est remémoré Elon Musk, au cours d’une session de questions-réponses avec des lycéens organisée par l’association The Hack Club le 24 avril 2020, repérée par Electrek.  «  Ça m’a évidemment coupé dans mon élan  », a concédé le milliardaire, « Je me suis dit : ‘et maintenant, on fait quoi ?’ (…) J’étais évidemment un peu abasourdi, et j’en ai un peu oublié ce que je devais faire sur cette scène. »

Franz qui explose la 2è vitre du Cybertruck

Toute publicité est bonne à prendre

Le CEO de Tesa a toutefois insisté sur le fait qu’avant la présentation, il avait été décidé qu’ils testent « la vitre de l’autre côté du véhicule », mais que cela ne s’est pas passé comme prévu. « C’était un peu surprenant. » Au cours des répétitions, les vitres avaient pourtant été testées, a-t-il juré : « Franz et moi avions jeté la boule sur la vitre avant l’événement. C’est pour ça que le fait que ça ne fonctionne pas nous a un peu choqués ». Il avance la possibilité que les vitres aient été fragilisées par le coup de marteau dans la portière qui avait été porté quelques minutes plus tôt par son collègue.

Le sourire aux lèvres, Elon Musk a précisé que ce fiasco avait du bon : « Ça nous a permis d’avoir beaucoup d’attention, donc j’imagine que ce n’était pas si mauvais que ça. » Il a d’ailleurs insisté sur le succès qu’a eu le cyberquad, un quad électrique qui est apparu sur scène à la toute fin de la présentation et a permis à Tesla de montrer autre chose après le Cybertruck aux vitres cassées.

Crédit photo de la une : YouTube/Tesla/TheVerge

Partager sur les réseaux sociaux