Audi annonce le lancement des version S de ses véhicules e-tron. Au programme ? L'ajout d'un troisième moteur électrique pour doper les performances.

Audi passe à la vitesse supérieure, dans tous les sens du terme. Dans un communiqué publié le 28 février, le constructeur dévoile les variantes S de ses SUV électriques e-tron et e-tron Sportback. Leur particularité ? Disposer d’un groupe propulseur composé de trois moteurs — un à l’avant, deux à l’arrière. La firme évoque « une innovation mondiale dans le domaine de la production automobile », alors que Tesla travaille sur une telle architecture depuis plusieurs mois. 

Dopés avec un troisième moteur, ces modèles S revendiqueront une puissance équivalente à 503 chevaux en mode boost, avec un couple de 973 nm. Cela permettra aux deux véhicules d’avaler le 0 à 100 km/h en 4,5 secondes. Avec ses deux moteurs, le Model X Performance va néanmoins plus vite (2,9 secondes).

Audi e-tron S Sportback // Source : Audi

Un troisième moteur pour les SUV électriques d’Audi

Pour l’architecture S, Audi a revu sa copie : le moteur installé à l’avant est celui qui prend normalement place à l’arrière sur les versions standards. Il est lié à deux blocs jumeaux associés dos à dos sur l’essieu arrière. La transmission du couple se veut donc plus optimisée et efficiente. «  En mode de conduite normale, seuls les moteurs électriques arrière fonctionnent. La transmission avant n’est pas alimentée, mais elle s’active toute seule lorsque le conducteur a besoin de plus de puissance », explique Audi. 

Comparaison des accélérations :

Accélération (0-100 km/h)Vitesse maximale 
Audi e-tron et e-tron Sportback5,7 secondes200 km/h
Audi e-tron S et e-tron S Sportback4,5 secondes210 km/h
Model X4,6 secondes250 km/h
Model X Performance2,9 secondes
Jaguar I-Pace4,8 secondes200 km/h

Plus que les performances, finalement en deçà des attentes face à la concurrence, c’est sans doute l’agilité qui rend légitime cette technologie à trois moteurs. La multinationale évoque un cas concret : si le conducteur accélère fortement en sortie de virage, alors il pourra y avoir un différentiel de couple de 220 nm entre les roues arrière extérieur et intérieur. Cet avantage offre une plus grande précision dans la direction et, surtout, une vitesse plus élevée dans les courbes. Audi souligne par ailleurs des gains en termes de motricité, avec une répartition de la puissance optimale en fonction des situations.

Audi e-tron S Sportback // Source : Audi

L’autonomie de ces variantes S n’est pas précisée mais on sait qu’elles s’appuieront sur une batterie de 95 kWh compatible avec une recharge rapide jusqu’à 150 kW (5 à 80 % en trente minutes). Comme il s’agit de la même capacité que les e-tron normaux, on peut s’attendre à quelques kilomètres d’usage en moins.

Audi n’a rien dit non plus sur la commercialisation des e-tron S et e-tron Sportback S. Ce qui veut dire que Tesla est susceptible de coiffer son rival allemand au poteau avec ses Model S et X Plaid.

Partager sur les réseaux sociaux