Mercedes aurait revu ses volumes de production à la baisse concernant son SUV EQC 100 % électrique. La faute à une pénurie de batteries.

La production des voitures électriques va-t-elle être inhibée par la quantité de batteries disponibles pour les constructeurs ? C’est, semble-t-il, un enjeu auquel vont devoir faire face certains acteurs du marché. Selon les informations du média allemand Manager Magazin, Mercedes aurait divisé par deux le volume de SUV EQC qu’il pense être en mesure d’assembler en 2020 (30 000 contre 60 000). Une pénurie de cellules de batteries, fournies par LG Chem, serait la cause de cette prévision revue à la baisse.

En 2019, déjà, Mercedes croyait pouvoir écouler 25 000 exemplaires de son véhicule 100 % électrique. Mais la multinationale n’en aurait produit que 7 000, soit près de quatre fois moins que l’objectif commercial. Cette situation rappelle celle d’Audi, touché par un problème similaire au lancement de son e-tron.

Mercedes EQC // Source : David Nogueira pour Numerama

Vers une année 2020 compliquée pour l’EQC de Mercedes ?

L’année 2020 ne s’annonce donc pas sous les meilleures auspices pour Mercedes, qui ne pourra pas livrer beaucoup d’EQC dans les mois à venir. La firme allemande avait pourtant pris les mesures nécessaires en repoussant le lancement nord-américain à 2021 — un signe avant-gardiste d’une situation compliquée à gérer à court terme si la demande devient très supérieure à l’offre. Pour l’heure, Mercedes préfère se concentrer sur les marchés européens — ce qui ne sera pas une sinécure avec une pénurie avérée et prolongée.

En tout cas, on associe un peu trop souvent les mots ‘batterie’ et ‘pénurie’, ce qui laisse craindre des délais d’approvisionnement qui s’allongent pour qui souhaiterait commander une voiture électrique. L’accumulation des nouveaux modèles est autant une bonne nouvelle pour la santé du segment qu’un casse-tête pour les fournisseurs de cellules (dans l’obligation d’augmenter leur capacité de production). Et, tôt ou tard, se posera la question de la disponibilité des matières premières, une peur déjà soulevée par Tesla au mois de mai dernier.

Contacté par Numerama, Daimler, le groupe derrière Mercedes, n’a, pour le moment, aucune information à partager sur ce sujet. La concession située à Douai, de son côté, nous a annoncé une livraison d’EQC pour le début du mois de juin — ce qui représente un délai de près de six mois.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo