Tesla aurait peur de connaître des problèmes de pénurie avec certains composants servant à assembler des batteries.

Tesla craint vraiment les problèmes avec sa production de batteries. En plus de supposés désaccords avec Panasonic, son partenaire, le constructeur américain s’attendrait à faire face à une pénurie de certains éléments essentiels à leur assemblage. Selon des sources de Reuters, Sarah Maryssael, en charge de l’approvisionnement des métaux liés aux batteries, aurait partagé cette peur à l’occasion d’une conférence privée avec les acteurs de l’industrie.

Tesla envisagerait des pénuries de nickel, de cuivre ou encore de lithium en raison d’une offre qui aurait mal anticipé la demande. Les investissements dans le secteur minier seraient insuffisants pour soutenir un marché en pleine croissance (de plus en plus de voitures électriques sont produites). 

Tesla Model Y // Source : Tesla

Tesla a peur pour ses batteries

Après la publication de l’article, un porte-parole de Tesla a précisé que les commentaires de Sarah Maryssael correspondaient aux challenges de demain quant à l’approvisionnement des matières premières. Peut-être que le constructeur cherche à tirer la sonnette d’alarme avant de réellement se retrouver à court d’éléments pour produire la caractéristique essentielle de ses voitures. 

C’est semble-t-il le cuivre qui devrait devenir le composant le plus convoité dans les années à venir puisque les voitures électriques en consomment deux fois plus que les variantes thermiques. En somme, les producteurs vont devoir se plier à une demande qui ne fera que croître dans les années à venir. De son côté, Tesla devrait continuer à miser davantage sur le nickel plutôt que le cobalt, dont les techniques d’extraction sont critiquées. Pour éviter la catastrophe, la firme se tournerait vers des mines situées en Australie et aux États-Unis.

Tesla n’est pas le seul acteur du marché automobile à craindre pour les batteries. Audi rencontrerait lui aussi des problèmes de production pour le lancement de son SUV 100 % électrique. Comme quoi, les batteries posent un véritable enjeu pour le segment qui a encore tout à prouver.

Crédit photo de la une : Tesla

Partager sur les réseaux sociaux