Aucune visibilité, neige sur la route... voilà des conditions météorologiques qui devraient amener à la prudence. Même avec l'Autopilote d'une Tesla.

L’Autopilote de Tesla l’a prouvé plusieurs fois : il n’est pas qu’un moyen d’automatiser les longs trajets sur les autoroutes, mais sert également de dernier rempart pour éviter des accidents. L’association entre les fonctions de freinage d’urgence — standard sur les véhicules neufs –, les fonctionnalités liées à l’Autopilote (radar, caméras…) et les fonctionnalités anti-dérapage liées aux moteurs des Tesla fait de ces véhicules des engins extrêmement sûrs à conduire. Une nouvelle dashcam sur une route enneigée nous le prouve.

Dans une vidéo publiée sur Reddit, un conducteur de Model 3 a vu son véhicule adopter le comportement qu’il aurait dû choisir lui-même : sur une route enneigée, avec une visibilité minimale, la voiture a freiné et s’est déportée pour éviter un véhicule accidenté qui s’est retrouvé au milieu de la route. Dans les faits, la Model 3 a utilisé le freinage automatique en détectant l’obstacle, probablement grâce à ses radars (qui n’ont pas besoin de vision directe pour capter les alentours à 360 degrés).

L’Autopilote, qui enrichit ces fonctions par une maîtrise de la route et un accès au volant, en plus de voir jusqu’à deux voitures devant et derrière grâce au radar (dont les rayons rebondissent par exemple sous les véhicules immédiatement devant) s’est chargé d’éviter le véhicule.

Vous la voyez ? // Source : Reddit
Elle est là // Source : Reddit

Des conducteurs inconscients

Tout s’est donc passé au mieux pour le conducteur de la Tesla. Cela dit, on ne peut s’empêcher de remarquer à quel point la conduite de la plupart des conducteurs présents sur la vidéo est inconsciente. Tous semblent aller beaucoup trop vite par rapport au niveau de visibilité et aux conditions de circulation. Le véhicule juste devant la Model 3 a failli être déporté dangereusement et a été sauvé in extremis par son conducteur.

Et même si l’Autopilote a fait son travail dans la Model 3 qui filme, on ne peut s’empêcher de croire que le conducteur a surestimé très largement la capacité de son véhicule : en quelque sorte, il s’est dit qu’il pouvait compenser le manque de visibilité grâce au pilote automatique et continuer à aller à une vitesse élevée. C’est précisément un comportement interdit et non autorisé par Tesla : au niveau actuel d’automatisation, il est nécessaire que le conducteur puisse reprendre le contrôle parfaitement à tout moment. L’Autopilote est un copilote et ce qu’a demandé ce conducteur au système n’est pas encore prévu.

La vitesse est l’un des facteurs qui entraînent le plus haut taux de mortalité sur les routes. En France, le premier bilan de la réduction de vitesse de 90 à 80 km/h sur les nationales a fait baisser les chiffres de mortalité.

La Model 3 arrive en France : vous pouvez lire notre premier essai à cette adresse.

En charge // Source : Nicolas Valeano pour Numerama

Partager sur les réseaux sociaux