Une course d'endurance de 24 heures a été gagnée par un Tesla Roadster.

Tesla a encore ajouté une prouesse à son palmarès. Au début du mois de décembre, le championnat ecoGP de courses de voitures électriques a organisé les 24 Heures d’Oschersleben (Allemagne) et cette première édition a été remportée par un Roadster 2.5. Cette voiture a pourtant disparu des lignes de production depuis 2012.

Selon le classement visible sur le site officiel de la course d’endurance, le Roadster 2.5, basé sur une Lotus Elise, a battu une Hyundai Kona. Une Renault Zoé, pilotée par une équipe française, a complété le podium.

Tesla Roadster 2.5 // Source : Capture d’écran ecoGP

495 tours parcourus en une journée complète

D’après les informations de e-racing365 postées le 22 décembre 2018, le Roadster 2.5 du team Roadster Classic a parcouru 495 tours, soit 9 de plus que la Hyundai Kona. Une vraie performance sachant qu’elle s’articule autour d’un équilibre entre la vitesse et l’économie d’énergie pour ne pas perdre trop de temps à recharger la batterie. En bref, il fallait que les participants optimisent au mieux leur autonomie — qui diffère en fonction des voitures (un peu plus de 350 kilomètres pour le Roadster) — pour aller le plus loin possible.

Les 24 Heures d’Oschersleben ont visiblement été un franc succès, réunissant dix constructeurs différents sur la piste. Ce qui fait dire à Rafael de Mestre, promoteur : « Plus de 100 pilotes ont participé à notre événement, qui a été la première course de 24 heures 100 % électrique et s’apparente à un vrai tournant dans l’histoire automobile. Les performances établies par chacun des constructeurs vont constituer des objectifs ambitieux pour les équipes qui reviendront l’année prochaine ». L’édition 2018 a déjà été confirmée alors que l’ecoGP reprendra ses droits en janvier avec une course à Abu Dhabi. 

Crédit photo de la une : Capture d'écran ecoGP

Partager sur les réseaux sociaux