Les épreuves des Jeux Olympiques à Paris vont certainement compliquer la vie de ceux qui doivent circuler en région parisienne cet été, à commencer par les zones rouges. Il vaut mieux anticiper en s’informant sur les restrictions de circulation durant la compétition dès à présent, et les conditions d’accès à certaines zones de la capitale.

Il risque d’être particulièrement compliqué de circuler en Ile-de-France pendant la période dédiée aux Jeux Olympiques et Paralympiques, cérémonie d’ouverture incluse. Du 26 juillet au 11 aout 2024, puis du 28 aout au 8 septembre, les automobilistes vont devoir adopter quelques changements dans leurs habitudes sur cette période, comme ceux circulant en transport en commun.

Zones interdites à la circulation, voies dédiées, nouveaux radars et QR code, Numerama fait le point sur ce qu’il faut savoir avant de prendre la route pendant cette période.

Comment circuler à Paris pendant les Jeux olympiques 2024 ?

Zones interdites à la circulation par la préfecture de Paris

La circulation aux abords des sites de compétition va être interdite. Cette mesure concerne 25 sites différents, dont 13 sont situés à Paris et les 12 autres dans les départements voisins. Au sein de la capitale, les quartiers suivants pourront être concernés selon les épreuves (dont les sites ont lieu dans des zones rouges) :

  • Arena de la Chapelle
  • Arena Bercy
  • Arena Paris Sud (Porte de Versailles)
  • Champs-de-Mars
  • Concorde
  • Grand-Palais
  • Invalides
  • Parc des Princes
  • Pont Alexandre III
  • Roland-Garros
  • Tour Eiffel (stade)
  • Trocadéro
Carte Paris JO
Source : Préfecture de police de Paris

Dans le reste de la région :

  • Colombes (Stade Yves-du-Manoir)
  • Le Bourget (site d’escalade)
  • Nanterre (Paris La Défense Arena)
  • Saint-Denis (Stade de France et centre aquatique)
  • Saint-Quentin-en-Yvelines (Colline d’Élancourt, stade BMX, vélodrome, golf national)
  • Vaires-sur-Marne (stade nautique)
  • Versailles (château de Versailles)
  • Villepinte (Arena Paris Nord)

Vous pouvez consulter le périmètre détaillé de chaque site sur les cartes éditées par le gouvernement pour l’occasion. Quatre périmètres sont prévus à chaque fois, avec un code couleur pour chacun : zone grise, zone noire, zone rouge et zone bleue. Les conditions d’accès sont variables selon les zones et les moyens de transport.

Voies olympiques : avec des files de circulation réservées pour les sites d’épreuves

En plus de zones où la circulation des véhicules est interdite ou restreinte, plusieurs axes de circulation auront une voie dédiée aux véhicules officiels (transports des personnes accréditées). 185 km de voies sont concernés sur des axes très fréquentés par les Franciliens :

  • A1 (entre Paris et Villepinte)
  • A4 + Francilienne (entre Paris et Torcy)
  • A13 + A12 (entre Paris et le secteur de Saint-Quentin-en-Yvelines)
  • Périphérique parisien
  • Boulevard circulaire de la Défense
Plan des voies olympiques et des fermetures  // Source : Capture du site Anticiper les jeux
Plan des voies olympiques. // Source : Capture du site Anticiper les jeux

Ces voies réservées peuvent être quand même être utilisées par les services d’urgence — véhicules de secours et de sécurité, les ambulances –, mais aussi les taxis et les transports en commun. Ces voies olympiques devraient devenir ensuite des voies dédiées au covoiturage aux heures de pointe.

Nouveaux panneaux et radars « olympiques »

Pour baliser ces voies olympiques (et futures voies de covoiturage), de nouveaux panneaux indiqueront la nature de ces voies et quand elles sont en fonctionnement, si elles sont temporaires.

Exemple de nouvelle signalisation des voies olympiques // Source : Anticiper les jeux
Exemple de nouvelle signalisation des voies olympiques. // Source : Anticiper les jeux

La circulation sur ces voies sans autorisation pourra être sanctionnée d’une amende de 135 euros. C’est le rôle de ces nouveaux radars installés sur ces routes. Ceux-ci peuvent lire votre plaque d’immatriculation (système LAPI) pour vérifier si vous êtes accrédités ou non.  Ensuite, ces mêmes radars permettront de contrôler le nombre d’occupants à bord des véhicules si ces voies deviennent des voies de covoiturage.

QR code et application pour circuler dans les zones rouges

Pour les riverains et travailleurs qui doivent se rendre dans les secteurs où la circulation est limitée, le gouvernement va remettre au goût du jour le QR Code comme sésame à la liberté de mouvement dans ces zones. Que l’on soit piéton, cycliste ou automobiliste, toute personne qui doit entrer dans un des périmètres restreints va devoir montrer patte blanche. Il faudra présenter le QR Code aux points de contrôle.

La demande sera à remplir sur un site mise en ligne par la préfecture à partir du 10 mai. Pensez à anticiper autant que possible votre demande.

Comme une bonne idée n’arrive jamais seule, le gouvernement a également prévu de lancer son « Waze des JO » nommé JOPtimiz. L’application qui fait GPS va tenir compte des épreuves pour pouvoir guider les utilisateurs. D’autres informations seront communiquées ultérieurement à ce sujet.

Quelques recommandations

Si vous ne pouvez pas fuir la capitale pendant les JO 2024, essayez de limiter vos déplacements à proximité des zones concernées. Les périmètres d’interdiction s’accompagneront certainement d’un périmètre beaucoup plus large de circulation chaotique et très embouteillée.

Si vous êtes un professionnel (livreurs, taxis, VTC) anticipez vos demandes d’accès le plus tôt possible et utilisez les applications qui vous permettront d’esquiver les zones à problèmes.

Si vous avez décidé que la période était propice pour passer aux transports en commun ou au vélo, renseignez-vous sur les restrictions également en vigueur sur ces moyens de transport.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !