Le ministère des Tranports fournit une carte interactive qui tente de représenter l’affluence dans le métro, le RER, le tram et le transilien pendant les Jeux olympiques de Paris 2024. En choisissant l’heure et la date, il est possible de repérer les stations et les lignes qu’il faudra absolument éviter.

Fuir Paris ou bien fuir Paris. Voilà, en somme, à quoi se résument les discussions des Franciliens et des Franciliennes quand il s’agit d’évoquer les Jeux olympiques de Paris 2024. Beaucoup semblent décidés à s’éloigner de la capitale durant les épreuves, qui se dérouleront du 26 juillet au 11 août puis du 28 août au 8 septembre.

Et puis il y a celles et ceux qui resteront, mais aussi les visiteurs, qui viendront spécialement pour l’occasion. Pour accompagner les touristes comme les locaux, l’administration a mis en place une carte interactive de Paris et des environs pour indiquer « l’impact » des JO dans les transports en commun, mais aussi sur les routes.

Comment circuler à Paris en métro pendant des Jeux Olympiques d’été ?

Lancée fin janvier, cette carte — accessible à cette adresse — reflète « les restrictions de circulation et les fréquentations prévisionnelles », précise le ministère des Transports. En date du 13 février, elle prend en charge les deux semaines des JO. La carte n’inclut pas encore le passage de la flamme olympique, mais les jeux paralympiques sont inclus.

Source : Capture d'écran
Un exemple sur la ligne du métro 1, au centre de Paris. // Source : Capture d’écran

Stations fermées, affluence, prix du ticket : les JO vont bousculer le métro

L’affluence estimée est représentée par un code couleur, pour chaque station de métro, RER, transilien et tram. Le code couleur par station varie en fonction de l’horaire et du jour. Bien sûr, les stations les plus proches des sites olympiques sont celles qui recevront la charge la plus importante. Le même travail est effectué sur les lignes ferroviaires.

L’échelle de fréquentation est la suivante :

  • blanc : station non impactée.
  • vert : station à privilégier.
  • jaune : station très fréquentée.
  • orange : station extrêmement fréquentée (attente à prévoir) ;
  • rouge : station à éviter (le temps d’attente pour accéder au quai est supérieur à 15 minutes).

Il y a enfin une dernière couleur, le noir, pour symboliser les stations fermées. Ce sont celles qui se trouvent les plus près des sites olympiques. Par exemple, autour des sites de la Concorde et du Grand-Palais — pont Alexandre III, les stations Champs-Élysées Clémenceau, Concorde et Tuileries seront fermées.

Les stations indiquées en rouge promettent d’être particulièrement pénibles pour les voyageurs et les voyageuses. En effet, la mise en garde du ministère concerne bien le délai pour accéder au quai, et non pas le temps d’attente sur le quai pour le prochain train. Et ce délai risque de grossir s’il y a embouteillage.

Quels transports pendant les JO ?

Des règles spécifiques sont prévues selon le moyen de locomotion (à pied, en vélo, en trottinette, à moto, en voiture ou en transport en commun). On vous renvoie aux articles relatifs à la circulation dans Paris pendant les JO et au QR Code pour accéder à certaines zones

Nouveauté : Découvrez

La meilleure expérience de Numerama, sans publicité,
+ riche, + zen, + exclusive.

Découvrez Numerama+

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !