Deux pays concentrent à eux seuls plus de la moitié de la production des véhicules électriques vendus en Europe. La France n’est pas le seul pays dont les résultats peuvent surprendre, en ce début 2024.

Quelques nations sont historiquement réputées pour leur fabrication automobile, mais les choses pourraient bien évoluer avec la voiture électrique. La Chine commence doucement à prendre de plus en plus de place, en tant que fournisseur de voitures, notamment lorsque l’on se concentre uniquement sur les modèles 100 % électriques. Qu’en est-il concrètement ?

Jato, entreprise spécialisée dans les données du marché automobile, a publié le 28 mars les chiffres correspondant aux deux premiers mois de l’année 2024 sur le marché européen. L’occasion d’observer la progression des différents pays producteurs et de se laisser surprendre par quelques pourcentages.

L’Allemagne concentre un tiers de la production vendue en Europe

Avec 33 % des voitures électriques produites et commercialisées en Europe, l’Allemagne est le plus gros fournisseur du marché automobile européen. Il dispose d’une avance considérable par rapport aux autres pays. L’Espagne en seconde position ne représente que 7 % des voitures électriques produites.

La présence de l’usine Tesla en périphérie de Berlin n’est certainement pas étrangère à cette part importante de véhicules électriques produits en Allemagne. Le Model Y de Tesla reste le modèle le plus vendu en Europe avec déjà 31 230 exemplaires sur les deux premiers mois de l’année.

Le Tesla Model Y dans l'usine Gigafactory 4 // Source : Tesla
Le Tesla Model Y dans l’usine Gigafactory Berlin // Source : Tesla

Comme les marques allemandes (BMW, Volkswagen et Mercedes) n’ont pas hésité à rapatrier le plus gros de la production des modèles électriques sur le territoire national, les résultats sont particulièrement parlants. Malgré la suspension régulière de la production de Volkswagen en Allemagne sur les derniers mois, le chiffre des véhicules produit en Allemagne a augmenté de 8 %, selon Jato.

La Chine pousse fort, mais pas forcément avec les marques chinoises

Les voitures électriques fabriquées en Chine représentent 1 vente sur 5 en Europe en ce début 2024. Cela pourrait inquiéter et relancer les paris d’une invasion imminente. Il faut cependant relativiser, parmi les 20 % de voitures produites dans des usines chinoises, il ne faut pas oublier que certaines sont fabriquées pour des marques à blason occidental (marques européennes ou américaines).

Parmi celles-ci, il est possible de pointer plusieurs références importantes sur le marché européen :

  • Tesla Model 3 : 14 300 exemplaires,
  • Dacia Spring : 6 155 unités,
  • Volvo EX30 : déjà 5 980 exemplaires,
  • Smart #1 et #3 : 2 489 pour les deux modèles.
Tesla Model 3 nouvelle génération à l'IAA Munich // Source : Raphaelle Baut
Tesla Model 3 nouvelle génération à l’IAA Munich // Source : Raphaelle Baut

Difficile pour autant de nier que les marques chinoises progressent en Europe, notamment portées par la marque MG du groupe SAIC. BYD aimerait bien suivre la même trajectoire. Ces marques étaient relativement inexistantes deux ans auparavant, le pourcentage les concernant va forcément croître sur les prochains mois. En tout cas, tant que l’Europe ne les sanctionne pas de droits de douanes élevés.

Pour donner quelques éléments de comparaison :

  • MG4 : 8 805 exemplaires,
  • MG5 : 1 029,
  • BYD Atto3 : 2 132,
  • BYD Seal : 1 082.
Livraison des MG4 // Source : MG
Livraison des MG4 // Source : MG

Globalement, les autres modèles ne représentent que quelques dizaines ou centaines d’immatriculations en Europe en janvier et février. Même si toutes ces modèles en cumulé influent forcément aussi sur le chiffre total.

La France dépasse difficilement les 5 %

Vu de France, on aurait pu espérer que les usines françaises produisent un peu plus que les 5,1 % des voitures électriques vendues en Europe sur ce début 2024. Mais même si Renault produit presque toutes ses électriques en France, elles ne pèsent pas très lourd à l’échelle européenne, pour le moment en tout cas. Renault espère un succès européen pour le Renault Scénic et la Renault 5.

Usine Renault Mégane e-tech // Source : Renault
Usine Renault Mégane e-tech // Source : Renault

Le groupe Stellantis a bien quelques électriques produites en France : DS3, Opel Mokka-e, Peugeot e-308, Peugeot e-3008, et quelques utilitaires. Mais ce ne sont pas les modèles qui ont le plus gros volume d’immatriculation à l’échelle de l’Europe en ce début 2024. La Pologne, la Slovaquie et l’Espagne sont un peu mieux lotis à ce niveau-là pour le moment.

Les autres pays producteurs

Pour avoir un panorama complet des pays qui produisent le plus de voitures électriques vendues en Europe, voici les données de Jato :

Allemagne33 %
Chine20 %
Espagne7 %
République Tchèque5,5 %
France5,1 %
Japon3,0 %
UK1,6 %
Autres pays24 %

En comparaison des chiffres pour toutes les motorisations confondues :

Allemagne20 %
Espagne14 %
République Tchèque9 %
France7,9 %
Slovaquie4,9 %
Japon4,6 %
UK4,5 %
Turquie4,3 %
Chine4 %
Autres pays27 %

Nouveauté : Découvrez

La meilleure expérience de Numerama, sans publicité,
+ riche, + zen, + exclusive.

Découvrez Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.