Un lancement à la façon Keynote d’Apple suffira-t-il à relancer la machine ? Rivian devait uniquement présenter le nouveau modèle de SUV R2, le 7 mars. Son patron a aussi créé la surprise en présentant le R3 et le R3X.

La présentation des futurs modèles R2, R3 et R3X a réussi ce 7 mars à réveiller l’intérêt pour la marque Rivian. Le constructeur américain Rivian est pourtant dans une situation compliquée. Comme de nombreux pure-players qui se sont lancés dans la voiture électrique sur les dernières années, il doit désormais rentabiliser la production, pour être moins dépendants de levées de fonds. C’est sur les épaules du futur modèle nommé R2 que tout pourrait se jouer.

Le fait de présenter également R3 et R3X, pour créer la surprise, est à double tranchant pour Rivian. Alors que l’attention devrait se porter surtout sur R2, la marque a quelque peu brouillé le signal envoyé aux potentiels clients.

Invités surprise de la présentation Rivian : R3 et R3X // Source : Rivian
Invités surprise de la présentation Rivian : R3 et R3X // Source : Rivian

Le Rivian R2 est simplement le baby R1S

En design automobile, il y a deux écoles :

  • Ceux qui prennent un design et le déclinent à l’infini pour créer une gamme de voitures (Tesla pour les 4 premiers modèles ou Audi par exemple)
  • Ceux qui font des modèles avec des choix stylistiques différents, espérant plaire ainsi à un public beaucoup plus large (comme Hyundai ou Renault).

Avec ses nouveautés, Rivian a donc opté pour la première option, celle qui consiste à appliquer exactement les mêmes codes stylistiques à des modèles plus petits : même typologie de face avant et inspiration similaire à l’arrière.

Rivian reprend le même design sur son R2 // Source : Rivian
Rivian reprend le même design sur son R2 // Source : Rivian

Le R2 ressemble donc assez fortement au R1S, la version SUV du premier modèle du constructeur américain. Il vise à séduire un public assez semblable, mais qui n’a pas besoin d’un véhicule électrique de 5,10 m de long. Le R2 fait 4,71 m de long, ce qui le positionne face à un Tesla Model Y sur le marché. À la différence du modèle de Tesla, le Rivian R2 garde des capacités de franchissement, il est donc bien plus haut (1,70 m).

À deux ans de sa mise sur le marché, les détails techniques restent forcément vagues. Le constructeur indique que le modèle reposera sur une nouvelle plateforme, plus adaptée à ce gabarit, ainsi qu’aux modèles R3 et R3X encore plus compact. Le R2 sera proposé en trois configurations : un moteur en propulsion, deux moteurs et même une version tri-moteurs qui pourra faire le 0 à 100 km/h en moins de 3 secondes.

Intérieur du Rivian R2  // Source : Rivian
Intérieur du Rivian R2 // Source : Rivian

La batterie permettra de dépasser les 480 km sur toutes les versions. Sur le R2, c’est même plus de 530 km qui sont promis. La charge rapide devrait permettre de faire le 10 à 80 % en moins de 30 minutes.

Le R2 propose aussi de nombreuses fonctionnalités, dont certaines sont particulièrement inspirées de la concurrence. La vitre du coffre qui se baisse, repris du Fisker Ocean en est un exemple. L’ensemble est cohérent et le modèle pourrait plaire au public, notamment celui déjà sous le charme du R1 pickup ou SUV.

Des modèles compatibles avec le marché européen

Si Rivian n’avait pas beaucoup d’intérêt à tenter de s’exporter en Europe avec son R1, les choses changent un peu avec ces nouveautés. Le R2 rentre dans les véhicules électriques aux dimensions recherchées pour le public européen. Avec son design atypique et ses fonctionnalités, il pourrait trouver une petite place dans le marché ultraconcurrentiel du SUV. Il se murmure depuis un moment que la marque y songe.

Rivian R3 // Source : Rivian
Rivian R3 // Source : Rivian

C’est encore plus visible avec les R3 et R3X, clairement taillés pour un marché plus international. Même si le modèle ressemble à un Lada Niva modernisé sous certains angles, ses proportions semblent avoir emballé le public.

Surtout, Rivian promet un R2 à partir de 45 000 dollars (soit 41 200 euros), ce qui plait au public américain. Par contre, dans l’éventualité d’un lancement sur le marché européen, cela donne un modèle de plus de 50 000, voire 55 000 €. C’est bien moins attrayant. Au mieux, la production ne démarrera qu’en 2026 aux États-Unis. Il ne faut pas espérer voir débarquer Rivian en Europe avec ce modèle avant 2027, et encore plus tard pour les déclinaisons R3 et R3X…

Rivian a tenté de rassurer les investisseurs en disant que la marque a les moyens de lancer le R2. L’inconnue se situe davantage après 2026, à savoir si la marque sera pérenne ou non.


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !