Une juge vient de donner raison à un petit actionnaire en annulant le plan de rémunération de 2018 du patron de Tesla. Cette décision pourrait coûter pas moins de 56 milliards de dollars à Elon Musk.

En détenant seulement neuf actions Tesla, Richard Tornetta vient de coûter très cher à Elon Musk. Cet actionnaire a lancé une procédure contestant le plan de rémunération record validé en 2018 par le conseil d’administration Tesla. La juge Kathaleen McCormick, en charge de l’affaire, a rendu un verdict le 30 janvier allant dans le sens du plaignant. Cette décision signifie que Tesla devra proposer un autre système de rémunération pour Elon Musk ou faire appel de la décision.

Les conséquences pour Elon Musk pourraient ne pas se limiter aux revenus de 56 milliards invalidés par la décision de justice. C’est aussi tout le conseil d’administration de Tesla qui se retrouve sur la sellette à cause de la complaisance évidente envers Elon Musk. Un manque d’indépendance qui pourrait entrainer, selon Reuters, la nomination de nouveaux membres, moins arrangeants avec les désidératas du chef d’entreprise.

Un conseil d’administration sans contrôle sur Elon Musk

En rendant son verdict, la juge a indiqué : « Ni le comité de rémunération ni le conseil d’administration n’ont agi dans le meilleur intérêt de l’entreprise lorsqu’ils ont négocié le plan de rémunération de M. Musk. En fait, il n’y a pratiquement aucune preuve de négociations. »

Le conseil d’administration de Tesla est censé voter le plan de rémunération en toute indépendance et selon des critères de performances élevés. Or, sur ces deux éléments, les preuves apportées témoignent que c’est sous l’influence d’Elon Musk que tout ceci s’est décidé, y compris les objectifs à atteindre. Ceux-ci correspondaient finalement seulement à la feuille de route de l’entreprise, sans autres défis majeurs que de réussir la production et la démocratisation des Tesla avec la Model 3, puis le Model Y.

Tesla Gigafactory 3 // Source : Tesla
Tesla Gigafactory // Source : Tesla

Selon Reuters, La juge McCormik est même allée plus loin en décrivant les membres du conseil d’administration et les dirigeants comme des conseillers d’Elon Musk.

Elon Musk agacé par ce camouflet

Elon Musk semble avoir le verdict du jugement en travers de la gorge. Juste après l’annonce, l’homme d’affaires a publié sur X ce 30 janvier : « Ne constituez jamais votre entreprise dans l’État du Delaware ». C’est une réaction par rapport au fait d’avoir été malmené par une juge de cette juridiction qui a pris à cœur cette affaire lancée par un petit porteur d’action.

Il faut dire que voir plusieurs dizaines de milliards de dollars risquer de s’envoler à cause d’un actionnaire qui détenait quelques centaines d’euros d’action Tesla, batteur de Thrash Metal et petit entrepreneur, cela ne doit pas vraiment être très plaisant pour l’un des hommes les plus riches du monde. Surtout qu’il est de notoriété publique qu’Elon Musk n’aime pas trop voir ses plans être contrariés.

Pour autant, le patron de Tesla a d’autres alternatives à ce plan de rémunération extrêmement généreux. Elon Musk peut également faire appel de la décision de justice pour espérer un jugement plus clément.


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.