En partenariat avec l’institut polytechnique de Moscou, le constructeur Avtotor a présenté une voiture 100 % électrique au design horrible. La production de masse serait prévue pour 2025.

En France, personne n’oubliera la Fiat Multipla, une voiture au design abominable que la chaîne YouTube Vilebrequin a pris un malin plaisir à remettre sur le devant de la scène. Elle se distinguait notamment par une boursouflure étrange entre le capot et le pare-brise. Les designers russes s’en seraient-ils inspirés pour la Avtotor Amber, dévoilée dans un article publié le 19 décembre par RB.ru ?

Voiture russe Avtotor Amber // Source : Twitter
Voiture russe Avtotor Amber // Source : Twitter

Force est de reconnaître que cette Amber est tout aussi laide, avec une calandre fermée qui ressemble à un toboggan, des petits phares minuscules qui lui confèrent un regard effrayant, ses proportions qui n’ont aucun sens (y a-t-il un vrai travail aérodynamique pour aider l’autonomie ?) ou encore sa partie arrière faisant penser à un corbillard. À côté, la Fiat Multipla serait presque un modèle de beauté. « Tous les vrais designers ont quitté la Russie. La Avtotor Amber entrera dans l’histoire comme la voiture la plus laide jamais conçue », se moque un internaute. « La Fiat Multipla n’est désormais plus la voiture la plus moche du monde », assène un autre. Sur le site de mèmes 9Gag, la voiture a déjà sa page.

Source : 9gag
Source : 9gag

Avtotor Amber ou la future fierté russe sur le marché automobile ?

Très peu de détails techniques ont été fournis sur cette voiture, qui n’en est encore qu’au stade de prototype. Un point qui sous-entend que des changements esthétiques sont à prévoir (et tant mieux). Le projet n’en est pour le moment qu’à sa phase de test. L’ambition est d’obtenir la certification de cinq unités de pré-production, dès l’année prochaine. Les choses pourraient donc rapidement s’accélérer pour ce véhicule atypique. La Amber sera assemblée dans une usine située à Kaliningrad, d’où sont sortis des véhicules Hyundai, BMW ou encore Kia.

Avtotor compte en faire la voiture du peuple, promettant un prix attractif. Les futurs propriétaires auront notamment l’opportunité d’acheter ou de louer la batterie, ce qui pourrait faire baisser le coût d’acquisition. Cette stratégie avait été employée par Renault au début de la commercialisation de la Zoé, à une époque où ce composant essentiel représentait un coût immense. Le constructeur français a fini par changer son fusil d’épaule.

Avtotor insiste sur le fait que sa voiture serait 100 % made in Russia, ce qui paraît étrange, sinon ambitieux, notamment concernant certains éléments clés (la batterie en tête). Il est difficile de ne pas y voir la volonté d’en faire une fierté pour un pays plombé par de nombreuses sanctions internationales. En imaginant que l’Amber devienne une voiture fiable et économiquement intéressante, le pari pourrait fonctionner — d’autant que l’objectif est de développer une plateforme universelle. En attendant, on pourra toujours rigoler de son look atypique.


Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !