Si le lithium reste le matériau principal des batteries des véhicules électriques, le sulfate de manganèse se fait une place de plus en plus importante dans leur composition. Un nouvel or gris qui pourrait bien révolutionner le marché de l’électrique.

À quoi sert le sulfate de manganèse ?

Les constructeurs automobiles s’intéressent au sulfate de manganèse pour plusieurs raisons : il est abondant, peu coûteux, non toxique et offre une bonne stabilité thermique. Utilisé comme additif dans la cathode, le sulfate de manganèse permet notamment d’améliorer la stabilité et la durabilité de la batterie. Bien qu’il soit fragile, il ajoute de la force et de la résistance à l’usure à des métaux.

Début 2023, Stellantis a signé un partenariat avec Element 25 Limited pour accélérer son approvisionnement en sulfate de manganèse. Le groupe automobile de Carlos Tavares estime que « le manganèse est un élément essentiel pour stabiliser les cathodes des batteries de véhicules électriques ».

Le fournisseur choisi par Stellantis gère et possède en Australie un projet d’envergure internationale baptisé « Butcherbird Manganese ». Une véritable mine d’or des temps modernes. L’entreprise développe des produits de sulfate de manganèse monohydraté pour les marchés de l’énergie. Element 25 Limited espère devenir « l’un des plus importants fabricants à l’échelle mondiale de matériaux pour batteries électriques ».

manganese-1
L’usine Butcherbird Manganese d’Element 25 en Australie. // Source : Mining News

Un matériau essentiel pour l’avenir des batteries ?

General Motors a également signé avec ce même fournisseur pour être livré en sulfate de manganèse. Preuve que ce matériau est de plus en plus courtisé par les constructeurs automobiles. Element 25 Limited va lui fournir 32 500 tonnes de sulfate de manganèse par an. Le constructeur estime que cet approvisionnement permettra de soutenir la fabrication d’un million de véhicules électriques chaque année en Amérique du Nord. 

L’Afrique du Sud, le Gabon et l’Australie sont les plus grands producteurs de manganèse au monde. Ensemble, ils détiennent environ 67 % des réserves mondiales. Pour General Motors, le sulfate de manganèse sera produit directement sur le sol américain, en Louisiane. La première usine du genre aux États-Unis. Comme pour Stellantis, le manganèse qui y sera produit est extrait en Australie.

Certaines sociétés spécialisées dans les batteries électriques développent des cellules LMFP (lithium-fer-manganèse-phosphate) et promettent 1 000 km d’autonomie. C’est le cas des Chinois CATL et Gotion. Selon eux, l’ajout du manganèse permet d’obtenir une densité énergétique plus élevée pour un poids et une taille moindres. Un avantage considérable pour les batteries des véhicules électriques. La demande en sulfate de manganèse devrait doubler au cours des 10 prochaines années, en grande partie grâce au marché des batteries lithium-ion.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !