Le mode sentinelle de Tesla est-elle une fonctionnalité qui vaut la peine d’être activée ? Sa consommation est-elle raisonnable ? Voilà les avantages et inconvénients d’une fonctionnalité de surveillance qui a ses limites.

En réponse à une vague de vandalisme du côté de San Francisco, Tesla avait décidé en 2019 de rendre disponible une sorte de dascham améliorée : le mode sentinelle. Désormais bien connue des propriétaires de Tesla, cette fonctionnalité, aussi atypique qu’utile pour certains, demeure une source d’interrogations. Entre légalité de filmer la voie publique, consommation vampire et vraie nécessité de monitorer les abords de sa voiture électrique, examinons en détail ce qu’il y a à savoir sur le mode sentinelle de Tesla.

Qu’est-ce que le mode Sentinelle des véhicules Tesla ?

Si vous ne connaissez pas le mode sentinelle de Tesla, une petite séance de rattrapage s’impose. Vous n’êtes sans doute pas sans savoir que les Tesla sont des voitures connectées, disposant de multiples caméras placées autour du véhicule.

À la base destinées aux assistances à la conduite, les caméras ont commencé à être utilisées comme dashcam à la fin de l’année 2018, permettant aux conducteurs d’enregistrer des portions de vidéos en cas d’accident notamment. Dans le courant de l’année 2019, après de nombreuses Tesla vandalisées en Californie, des clubs de propriétaires avaient fait remonter à la maison-mère la nécessiter de surveiller les abords de leur voiture, pendant qu’elle était stationnée. Le mode sentinelle était né.

Source : Louise Audry pour Numerama
Source : Louise Audry pour Numerama

En pratique, il s’agit de profiter des caméras avant, arrière et latérales de votre Tesla Model S, Model 3, Model X ou Model Y pour enregistrer les événements qui se passent à proximité du véhicule. Cela peut être une manière de rassurer les propriétaires, au cas où ils reviennent à leur voiture et constatent une dégradation : en théorie, le mode sentinelle l’aura enregistré.

En cas d’intrusion constatée dans le véhicule, l’application Tesla enverra une notification sur le smartphone des conducteurs pour les avertir que l’alarme s’est mise en route. Qui plus est, lorsque le mode sentinelle est actif, une musique est jouée au volume maximum, afin d’apeurer l’éventuel criminel tentant de dérober les effets personnels laissés à bord de l’habitacle.

De nombreux déclenchements injustifiés des caméras Tesla

Pour beaucoup, le mode sentinelle est un moyen simple de ne pas s’inquiéter de ce qu’il peut se passer à côté de leur nouvelle voiture. Un coup de portière, un caddie qui viendrait se frotter d’un peu trop près la carrosserie, ou encore un vandalisme volontaire sont des cas classiques qui peuvent être repérés par le mode sentinelle en l’absence du propriétaire.

Malheureusement, tout est loin d’être parfait avec ce mode sentinelle. Tout d’abord, de très nombreux déclenchements injustifiés peuvent se produire. En effet, il ne suffit que d’une légère brise sur des arbres disposés tout à côté du véhicule pour déclencher un événement sentinelle à chaque mouvement des feuilles.

Ceci a donc l’effet inverse du postulat : en rentrant dans la voiture et en voyant qu’il y a eu 150 événements enregistrés, le conducteur ne va probablement pas passer en revue chaque enregistrement pour tenter de déceler ce qui est potentiellement important de ce qui relève d’un faux positif.

Qui plus est, lorsque le mode sentinelle commence à enregistrer un événement, l’écran à bord de l’habitacle s’allume en affichant un message et les phares extérieurs s’allument. Si une personne passait simplement à côté de votre voiture, elle se retrouve obligatoirement surprise, ce qui peut avoir l’effet opposé de celui escompté, tant il n’est pas discret.

Nous pouvons même aller jusqu’à dire que plus le temps passe, et moins la pertinence du mode sentinelle se fait sentir. Lorsque l’on vient de prendre possession de sa voiture, il peut être amusant de vérifier chaque événement systématiquement, mais cela s’atténue très vite. Enfin, ça, c’était avant que Tesla ne propose de visionner les flux des caméras à distance…

Que vaut le mode premium ?

Gratuitement, le mode sentinelle est disponible dans sa plus simple formule chez Tesla. À savoir, vous pouvez l’activer automatiquement dès que vous êtes stationné, et les événements enregistrés sont visibles sur l’écran principal du véhicule. Pour ce faire, une clé USB destinée à l’enregistrement des vidéos est fournie avec la voiture, permettant également de consulter ces vidéos sur un ordinateur en dehors de l’habitacle.

Cela peut s’avérer particulièrement utile en cas de nécessité de joindre un justificatif à une assurance, à la justice ou aux forces de l’ordre, bien que dans l’immense majorité des cas une telle preuve ne soit pas recevable. Lors d’un accrochage cependant, cela peut aider à convaincre l’autre partie à reconnaître ses torts et à rédiger le constat en conséquence, si vous lui montrez la vidéo des faits.

En plus de cela, les abonnés à la connectivité premium (9,99 euros par mois) bénéficient de la possibilité de visionner les caméras à distance, comme vous pouvez le voir ci-dessous.

Cela peut être considéré comme un gadget, ou au contraire rassurant selon les cas d’utilisation. Ce n’est pas la seule addition de la connectivité premium à près de 120 euros par an, mais le surcoût est justifié pour ceux qui voient une plus-value à pouvoir vérifier ce qui se trouve à proximité du véhicule directement depuis l’application.

Attention toutefois : vous ne pouvez utiliser la visualisation des caméras sur l’application mobile que 15 minutes par jour. Après, un message vous indiquant que vous avez dépassé votre quota de la journée apparaît, et il faut attendre minuit pour pouvoir réutiliser cette fonctionnalité.

Quelle consommation pour le mode Sentinelle ?

Ce que les afficionados de la firme d’Elon Musk appellent « consommation vampire », c’est en fait tout ce que consomme le véhicule lorsqu’il n’est pas utilisé. En pratique, ce sont quelques pourcents de batterie qui disparaissent après plusieurs heures sans s’en servir, et le mode sentinelle peut avoir une grosse responsabilité vis-à-vis de cette consommation vampire.

Une Tesla avec le mode sentinelle actif ne s’endort jamais, puisqu’elle doit sans cesse surveiller les alentours. Les différentes mesures de la consommation du mode sentinelle nous révèlent qu’il consomme autour de 200 à 250 watts, ce qui correspond à une perte de batterie de 1 %, toutes les deux à trois heures au bas mot.

Ainsi, laisser le mode sentinelle pendant 24 heures d’affilée résulte bien souvent en une perte de batterie de 10 % ou plus, ce qu’il faut prendre en compte si vous comptez laisser votre Tesla stationnée et reprendre la route par la suite.

Un arbitrage entre l’éventuelle sécurité et tranquillité supplémentaire apportée par le mode sentinelle, et la perte espérée de batterie due à sa consommation est donc à faire. Quoi qu’il arrive, votre Tesla désactivera le mode sentinelle automatiquement lorsqu’elle arrivera à 20 % de batterie. De même, il n’est pas possible de l’activer s’il vous reste moins de 20 % de batterie, sauf si vous êtes branchés et en charge.

Certains cas d’usage classiques du mode sentinelle font que votre batterie sera probablement sous 20 % : arrivée à un chargeur rapide ou bien branchement du véhicule sur une borne de recharge pendant la nuit en extérieur notamment. Dans ces cas précis, il est heureusement possible d’activer le mode sentinelle dès que votre voiture commence à charger.

Faut-il laisser le mode sentinelle de Tesla activé ?

Les situations dans lesquelles le mode sentinelle est rassurant existent, mais force est de reconnaître que c’est un gadget plus qu’une fonctionnalité indispensable. En effet, si vous visualisez en direct sur l’application mobile un événement alors que vous êtes à des centaines de kilomètres de là, vous serez probablement autant inquiet qu’impuissant.

Contrairement à une caméra de surveillance à domicile, qui peut permettre de faire intervenir les forces de l’ordre plus rapidement, vous n’allez probablement pas prévenir la police d’un coup de chariot dans votre voiture qui est garée sur le parking d’un aéroport lorsque vous êtes en vacances.

Toutefois, ce mode sentinelle peut se révéler utile pour avoir un tiers identifié lors d’une déclaration de vandalisme à votre assurance auto. Imaginez retrouver votre Tesla dégradée, et en consultant les vidéos du mode sentinelle, vous notez clairement la plaque d’immatriculation du véhicule responsable des dégradations. Lors du dépôt de plainte, il sera alors aisé de retrouver la personne responsable, ce qui peut vous éviter de payer une franchise à votre assurance.

Enfin, des cas en France ont déjà eu lieu où le mode sentinelle a permis à la police d’arrêter une série de dégradations qui durait depuis plusieurs mois, en identifiant le responsable. Mais gardez bien à l’esprit que l’écrasante majorité des événements enregistrés seront simplement des curieux souhaitant regarder votre voiture, et non pas des personnes mal intentionnées ayant été découragées par toute cette surveillance.

Vous voulez encore plus d’informations sur Tesla et la révolution de l’automobile électrique ? Abonnez-vous à Watt Else, la nouvelle newsletter gratuite de Numerama ! Elle est envoyée tous les jeudis à 11h.


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.