Elon Musk n’a pas nommé la Tesla Model S Plaid en référence à la couverture très utile quand on a froid l’hiver. Il s’agit d’un clin d’œil à un film comique, qui parodie Star Wars.

Sur le configurateur de Tesla, on peut acheter une Model 3, une Model 3 Grande Autonomie, une Model 3 Performance, une Model S ou encore une Model S Plaid. Deux des trois suffixes n’ont pas vraiment besoin d’explications : « Grande Autonomie » signifie que la voiture peut rouler plus longtemps, quand « Performance » promet d’aller plus vite. Mais à quoi correspond « Plaid », qui renvoie normalement à un accessoire pour avoir chaud, plutôt qu’à des prestations routières ?

L’origine du mot « Plaid » vient d’un film intitulé La Folle Histoire de l’espace (Spaceballs en version originale). Sortie en 1987, cette parodie de l’univers Star Wars, où, par exemple, Jabba le Hutt devient Pizza the Hutt, est réalisée par Mel Brooks.

A priori, Elon Musk est un grand fan du film, tant qu’il aurait nommé sa voiture la plus chère en référence à la vitesse fictive atteinte par un vaisseau spatial lors d’une course-poursuite. On vous raconte.

La Model S Plaid fait référence à une parodie de Star Wars

Dans La Folle Histoire de l’espace, il y a trois voyants de vitesse affichés sur le tableau de bord du vaisseau des méchants : Light Speed (vitesse de la lumière), Ridiculus Speed (vitesse ridicule) et Ludicrous Speed (vitesse insensée) — du moins rapide au plus rapide. En réalité, le vaisseau va tellement vite, que l’un des héros s’écrit « They’ve gone to Plaid ! », en référence au summum de la performance.

Le parallèle correspond bien à la Model S Plaid. La voiture 100 % électrique est équipée de trois moteurs, revendique une puissance de 1 020 chevaux et est capable d’atteindre 100 km/h en 2,1 secondes. Selon les tests réalisés par MotorTrend, la voiture de Tesla se hisse en tête des voitures électriques les plus rapides — devant la Porsche Taycan Turbo S et la Lucid Air Grand Touring Performance.

Pour l’anecdote, les anciennes générations de Model S rendaient déjà hommage à La Folle Histoire de l’espace, avec le mode Ludicrous (qui permettait d’abattre le 0 à 100 km/h en moins de 3 secondes). Le mot « Ludicrous » est lui aussi le nom donné à une vitesse dans le film.

Le film La voiture

Les ingénieurs de Tesla sont allés jusqu’à reproduire l’animation de la vitesse sur l’écran de la Model S Plaid quand on enclenche le mode Dragster. Dans le film, le rythme de croisière Plaid est tellement élevé que les étoiles deviennent des lignes colorées formant des motifs à carreau qu’on retrouverait sur une couverture — d’où le nom « Plaid ». On le retrouve aussi à l’arrière du véhicule, au niveau du coffre, sous le phare arrière droit.

Logo Plaid sur la Tesla Model S Plaid // Source : Thomas Ancelle pour Numerama
Logo Plaid sur la Tesla Model S Plaid // Source : Thomas Ancelle pour Numerama

Pensé pour fournir toute la puissance disponible, le mode Dragster implique de préparer la voiture (mise en température de la batterie, ajustement du châssis) et de suivre une procédure spécifique : appuyer sur le frein à fond, appuyer sur la pédale d’accélération à fond, attendre le ‘go’ de la voiture et relâcher la pédale de frein pour « décoller ». Oui, on insiste sur le mot « décoller » : la Model S Plaid, c’est mieux que Space Mountain — célèbre attraction de Disney qui scotche au siège.


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !