Citroën décide une fois de plus de surprendre avec son nouveau concept Oli. Derrière cette forme inattendue se cache aussi plusieurs réflexions autour des modèles à venir.

Citroën dévoile ce 29 septembre 2022 un nouveau concept-car. Ce Citroën Oli n’est pas sans nous rappeler le coup d’éclat du concept Ami One, devenu plus tard Citroën Ami. Ce concept Oli n’est pas qu’une réflexion sur l’esthétique des prochains véhicules électriques de la marque. C’est aussi un manifeste sur toute la question du cycle de vie d’un véhicule et sur la manière de conserver des voitures abordables.

Une ode aux matériaux recyclés et recyclables

Le cycle de vie des véhicules devient la nouvelle obsession des constructeurs automobiles. Une réflexion que l’on retrouvait déjà récemment avec le concept Dacia Manifesto. L’industrie automobile doit se réinventer pour intégrer de plus en plus de matériaux recyclés et recyclables.

Pour ce concept Citroën Oli, Citroën a joué sur plusieurs leviers pour atteindre son objectif :

  • Réduire le nombre de pièces nécessaires à la construction du véhicule
  • Trouver des matériaux plus légers, mais tout aussi résistants et durables,
  • Intégrer plus de matériaux de seconde vie.

Citroën prend notamment l’exemple des sièges de son concept. La marque indique utiliser 80 % de pièces en moins que sur un siège traditionnel. Le maillage du siège est conçu à partir de matériaux recyclés : « Tout le monde y gagne : les sièges sont responsables et durables, le poids du véhicule est réduit et le confort des occupants est amélioré grâce à une meilleure diffusion de la lumière dans l’habitacle en plus du confort d’assise. »

Intérieur du concept Oli de Citroën // Source : Citroën
Intérieur du concept Oli de Citroën // Source : Citroën

Même le toit, le capot, la benne du coffre sont recouverts de carton ondulé recyclé. Du carton pourtant plus résistant et plus léger que de l’acier, puisqu’il est renforcé par sa structure en nid d’abeille, complété par de la fibre de verre et de la résine. Un adulte peut grimper sur le toit ou le capot sans endommager le véhicule. Quant au reste de la carrosserie, elle est majoritairement dans un plastique censé être facile à recycler.

Même les pneus développés par Goodyear sont composés pratiquement totalement de matériaux renouvelables.

Un design aux antipodes de ce qu’est l’automobile aujourd’hui

Le concept Oli inaugure le nouveau logo de la marque. Enfin, on devrait plutôt dire le nouvel ancien logo. Puisque cette nouvelle version du logo Citroën s’inspire de l’emblème de la marque de 1919.

L’équipe du design semble avoir eu carte blanche pour proposer des éléments esthétiques parfaitement déroutants. Apparemment, la grande tendance est aux formes cubiques sur roues chez le constructeur français. Définir ce concept est par contre un peu plus corsé. Mi-SUV, mi-Pickup inversé, le Citroën Oli est à la fois conçu pour la ville et pour les familles, ce qui n’était pas le cas de sa réflexion autour de l’Ami.

Citroën Oli concept et Citroën Ami // Source : Citroën
Citroën Oli concept et Citroën Ami // Source : Citroën

Encore une fois, Citroën s’amuse à brouiller les pistes quant à distinguer l’avant de l’arrière du véhicule. S’il est peu probable qu’un tel engin rejoigne réellement nos routes, plusieurs éléments comme les phares pourraient intégrer les prochaines créations de la marque.

On reste quand même circonspect face aux surfaces vitrées du véhicule. Que l’on observe le parebrise, très vertical, avec ses trois essuie-glaces ou les fenêtres semi-fixes inspirées de l’AMI, Citroën Oli semble être allé un peu loin.

Plusieurs idées ingénieuses se cachent par contre à l’intérieur de Citroën Oli. On retrouve encore une fois l’esprit de l’Ami avec un espace très simple et des éléments amovibles, comme le système audio. Pour créer un véhicule abordable, les constructeurs doivent épurer les intérieurs et trouver de nouvelles alternatives à la surenchère d’écrans, en tout cas, c’est la vision de Citroën en la matière.

Arrière façon pickup du Citroën Oli // Source : Citroën
Arrière façon pickup du Citroën Oli // Source : Citroën

De la légèreté pour plus d’efficacité

Si la question des matériaux vise à promettre un véhicule entièrement recyclable, la conception de l’engin repose aussi sur un objectif de consommation réduite. Cette efficience ne passe à priori pas par l’aérodynamisme du design, mais par son poids plume pour un véhicule électrique de 4,2 m.

Trois chiffres à retenir :

  • 1 000 kg
  • 400 km d’autonomie
  • 10 kWh/100 km

Par contre, pour atteindre cet objectif, le véhicule est limité à 110 km/h maximum. Mais pour un engin à l’aérodynamisme douteux, comparé à la Mercedes EQXX, c’est un résultat plus qu’honorable. L’idée est d’offrir un véhicule qui permet d’aller d’un point A à un point B, un « déplaçoir » comme peut l’être Citroën Ami, mais à vocation des familles.

Tout n’est pas à jeter, ou à recycler, sur ce concept de Citroën. Que l’on aime ou pas son design, il y a quelques idées à conserver et développer pour de futurs modèles de série.