Ce n’est qu’une demi-surprise, car Peugeot avait déjà annoncé l’arrivée de la version 100 % électrique de sa 308 pour 2023. On en découvre par contre un peu plus sur quelques évolutions de l’ensemble moteur et batterie du groupe.

Peugeot nous avait un peu déçu en ne commercialisant pas la 308 en version électrique dès son lancement. La marque s’était alors concentrée sur les versions thermiques et hybrides. Peugeot avait prévu un lancement de e-308 en 2023.

Ce 13 septembre 2022, le constructeur français officialise l’arrivée de la motorisation électrique sur les deux carrosseries : e-308 (compact) et e-308 SW (break), en distillant quelques informations supplémentaires sur ses caractéristiques.

Toujours une batterie unique, mais une promesse d’efficience

Certains diront bien volontiers que Peugeot joue avec le feu à ne proposer toujours qu’une seule motorisation et batterie. Surtout que cette combinaison batterie et moteur se retrouve dans tous les modèles électriques du groupe : Citroën, DS, et bientôt Jeep, à l’exception de la Fiat 500 électrique, qui est unique.

Avec e-308, Peugeot inaugure une petite évolution de cette plateforme. Jusqu’à présent, la batterie de 50 kWh était combinée à un moteur de 100 kW, des chiffres ronds faciles à retenir. Cette plateforme, commune à tous les modèles, permet d’ailleurs de comparer les efforts d’aérodynamisme, car Citroën e-C4 a toujours eu plus d’autonomie que Peugeot e-208 ou e-2008.

Pour 2023, cet ensemble moteur batterie subit une évolution sensible. La batterie passe de 50 à 54 kWh, moins pour sa capacité utile. Peugeot annonce une nouvelle chimie de batterie de type NMC avec : 80% Nickel, 10% Manganèse et 10% Cobalt. Une batterie qui fonctionne sous 400 Volts, il n’y aura donc pas de révolution du côté des performances et de la recharge.

peugeot_e308sw_2022
Peugeot e308 SW // Source : Peugeot

Peugeot attire notre attention sur une consommation annoncée de 12,7 kWh/100 km. Ce qui offrirait une autonomie supérieure à 400 km pour cette e-308. Cet élément est particulièrement intéressant, mais on attend de voir pour y croire. S’agit-il d’une consommation mixte ou d’une consommation urbaine ? On se méfie des effets d’annonce du marketing. On attend de ce fait plutôt les homologations avant de féliciter trop chaleureusement Peugeot pour cette efficience.

Quelques chevaux en plus pour le moteur

Le moteur passe lui de 100 à 115 kW (ou 156 ch). Il offre un couple de 260 Nm. Là encore, on appréciera l’évolution, mais on regrettera que la e-308 n’offre pas des performances un peu plus élevées, car cette version électrique se retrouve noyée au milieu de la gamme 308 entre les essences et les hybrides.

Si 115 kW (156 ch) sont parfaitement adaptés à des modèles urbains, c’est un peu juste comparé à la concurrence. Il y a bien la Mégane e-tech d’entrée de gamme avec sa batterie 40 kW et ses 130 ch, mais pour le moment celle-ci ne représente que 20 % des ventes face aux versions avec batterie de 60 kW et des moteurs de 220 ch.

C’est donc un pari sur lequel se lance Peugeot, celui-ci pourra être payant en fonction du tarif proposé pour ces e-308 et e-308 SW.

peugeot_e308_2022-2
intérieur Peugeot e-308 // Source : Peugeot

Pas encore de tarifs

Il faudra attendre encore quelques mois pour en savoir plus sur les tarifs de cette nouvelle motorisation électrique pour 308 et 308 SW. C’est cet élément qui rendra la nouvelle e-308 réellement attractive et compétitive, ou à l’inverse, pas vraiment en phase avec la concurrence et les attentes des clients.

Tout ce que l’on sait actuellement, c’est que les clients pourront profiter d’une commande entièrement en ligne, s’ils souhaitent s’épargner le passage en concession.