6,1 millions de Nintendo Switch sont en circulation en France. En moins de cinq ans, la console hybride du Japonais a déjà dépassé la PS4 de 2013.

Au Figaro, Philippe Lavoué, directeur général de Nintendo France, annonce que la Switch est la deuxième console de salon la plus vendue en France toutes époques confondues. 6,1 millions d’exemplaires de la Switch sont en circulation depuis 2017, dont 1,3 million depuis 2021. La console hybride du Japonais devrait piquer à la Wii la première place au printemps, en franchissant le cap des 6,4 millions de ventes. D’ici fin 2022, Nintendo s’attend à voir 7 millions de Switch en circulation. Seule la DS, une console portable, a fait mieux (12 millions d’exemplaires).

Switch Oled 8
La Nintendo Switch OLED. // Source : Louise Audry pour Numerama

La PS4 détrônée par la console de Nintendo

Sortie en 2013, la PlayStation 4 est une des consoles les plus vendues de l’histoire. En France, 6 millions d’exemplaires de la console et de ses réitérations ont été achetés en un peu plus de sept ans, ce qui est déjà un record (les ventes de la PS4 ralentissent ces derniers temps, il est peu probable de voir son score grimper plus haut).

Commercialisée plus tardivement (mars 2017), la Switch réussit déjà à la surpasser. Très populaire chez les jeunes adultes et dans les familles, la console de Nintendo bat un record que personne ne l’imaginait atteindre il y a cinq ans. Alors que certains imaginaient Nintendo condamné à la disparition après la Wii U, voilà que le constructeur japonais pourrait prochainement battre le record de la console la plus vendue dans le monde. Son directeur français indique d’ailleurs que certains foyers possèdent plusieurs Switch.

Déjà 200.000 Switch OLED en France

Dans son article, Le Figaro détaille aussi la répartition des Switch françaises. Le modèle original, sorti en 2017, est logiquement le plus populaire (4,9 millions). La Switch Lite de 2019, la plus abordable, frôle le million avec 943 000 ventes. Enfin, la dernière née de Nintendo, la Switch OLED, commence très bien malgré son prix plus élevé et ses composants presque identiques à ceux de la première Switch, qui auraient pu freiner les envies de renouvellement de certains (221 000 ventes). Tout ceci est d’autant plus impressionnant que la dernière console de Nintendo souffre de la pénurie de composants et qu’il n’est pas facile de la trouver dans les rayons.