Twitter va perdre sa tête. Jack Dorsey, le fondateur et patron historique du site, a rendu son tablier ce 29 novembre 2021. Le responsable évoque un timing idéal avec la nomination de personnes de confiance et l’envie de voir Twitter évoluer au-delà de sa propre vision.

Jack Dorsey, le PDG de Twitter, va quitter son poste. Dans un tweet publié le 29 novembre 2021, le fondateur du site de microblogging a annoncé qu’il quitterait son poste le jour même.

Dans le mail envoyé à ses équipes et partagé sur Twitter, le responsable évoque l’importance pour une entreprise de « se détacher des personnes qui l’ont fondé », allant même jusqu’à dire que l’obsession de la Silicon Valley de toujours garder le fondateur d’une l’entreprise à sa tête est « très contraignant[e] et représente un point de défaillance unique ». « Je pense qu’il est essentiel qu’une entreprise puisse se suffire à elle-même, sans avoir à suivre l’influence ou la direction de son fondateur », ajoute Jack Dorsey.

Les 3 raisons pour lesquelles Jack Dorsey quitte Twitter

Le responsable restera aux comités de direction de Twitter jusqu’en mai prochain pour « aider à la transition », mais quittera ensuite la tête de l’entreprise. Jack Dorsey évoque trois raisons qui l’ont poussé à prendre cette décision à ce moment-là.

La première est la nomination d’un PDG de remplacement qui a « toute la confiance » de Jack Dorsey. Ce sera Parag Agrawal, un ancien ingénieur de Twitter devenu n° 2 de l’entreprise, qui prendra la succession. « C’était mon choix depuis longtemps en raison de la manière dont il comprend l’entreprise et ses besoins », explique Dorsey.

Parag Agrawal, le nouveau CEO de Twitter // Source : Google Cloud / YouTube

Parag Agrawal, le nouveau CEO de Twitter

Source : Google Cloud / YouTube

La deuxième concerne la nomination de Bret Taylor à la tête du comité exécutif. L’homme, qui auparavant avait co-créé Google Maps, y siège déjà depuis 2016 et « comprend l’entrepreneuriat, la prise de risque, le fonctionnement d’une entreprise de cette taille, la technologie et les produits. Et c’est un ingénieur », explique le fondateur et désormais ex-PDG de Twitter.

Enfin, la troisième raison invoquée par Dorsey est la confiance qu’il a dans les équipes de Twitter. « Chacun d’entre vous a le potentiel de changer l’avenir de cette entreprise pour le mieux », déclare même Jack Dorsey.

Pour faire taire d’éventuels bruits de couloir, le fondateur de Twitter explique que « ceci était [sa] décision et [qu’il] l’assume ». « Il y a peu de fondateurs qui choisissent le bien de leur entreprise à leur propre égo », conclut le responsable dans son mail.

Ce n’est pas la première fois que Jack Dorsey s’éloigne de Twitter. Entre 2008 et 2015, le fondateur n’avait plus de rôle au sein de l’entreprise, avant de revenir comme CEO. À noter que l’entrepreneur ne quitte pas totalement la tech, puisqu’il reste à la tête de Square, une société de paiement mobile. Les rumeurs entourant son départ ont tout de même fait réagir la bourse avec une action Twitter qui s’est envolée quelques heures avant l’officialisation de l’affaire.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !