Elon Musk s'est montré prudent mais optimiste : son entreprise devrait accepter à nouveau les bitcoins comme monnaie de paiement. Ils attendent néanmoins que se développent des alternatives plus propres pour miner cette cryptomonnaie, qui demande actuellement un processus très polluant.

Tesla va «  très probablement » accepter à nouveau que ses clients paient en bitcoins, a annoncé Elon Musk au cours d’une conférence virtuelle intitulée B Conference, le 21 juillet 2021, que l’on peut retrouver sur YouTube. « Je demanderais toutefois encore des efforts assidus »,a-t-il précisé à propos du besoin de se tourner vers des solutions moins polluantes de minage de bitcoin.

Le milliardaire, fondateur de Tesla et SpaceX, n’a pas donné d’indicateur temporel précis, sachant que le sujet est aussi sensible que complexe. Cette annonce a toutefois permis au cours du bitcoin de remonter légèrement, au-dessus des 32 000 dollars le 22 juillet, même si la monnaie virtuelle ne monte pas plus haut pour l’instant.

Cela fait des années qu’Elon Musk se passionne pour les cryptomonnaies ; il multiplie les interventions et les tweets en faveur de ces monnaies virtuelles dont le cours de bourse a tendance à être assez volatile (il peut varier rapidement). Cependant, ses prises de position se sont multipliées en 2021, lorsque Tesla, son entreprise de véhicules électriques, a d’abord investi elle-même dans le bitcoin (pour l’équivalent d’1,5 milliard de dollars en janvier), puis annoncé en mars qu’elle autorisait désormais les paiements dans cette cryptomonnaie.

YouTube/Marques Brownlee

Le bitcoin a un coût environnemental énorme

Puis, retournement de situation : Musk et Tesla ont semblé soudain découvrir, à la mi-mai 2021, que le minage de bitcoin avait un énorme coût environnemental, et que cela ne faisait pas bon ménage avec l’image d’entreprise « propre » du constructeur automobile.

Dans un court communiqué, Elon Musk disait : « Tesla a suspendu la possibilité d’acheter des véhicules avec des bitcoins. Nous avons des inquiétudes sur l’augmentation rapide des énergies fossiles qui sont utilisées pour miner des bitcoins et émettre des transactions, en partie le charbon, qui est la pire des émissions. »

En 2021, la quantité d’électricité consommée par les activités de minage de bitcoin a explosé, au moment où la monnaie virtuelle prenait de l’ampleur dans le paysage politique et médiatique.

La consommation d’électricité due au bitcoin est montée en flèche en 2021 // Source : cbeci

Il suffit de regarder la tendance des recherches sur Google Trends pour voir combien le bitcoin a gagné en popularité début 2021 — notamment grâce aux prises de paroles d’Elon Musk, à la plus grande médiatisation des cryptomonnaies en général, à l’intérêt que lui portent de plus en plus d’entreprises, ainsi qu‘aux positions fermes de la Chine sur le sujet.

Les trends Google liées au bitcoin ces 5 dernières années // Source : Google Trends

Il est indéniable que la fabrication (par « minage ») du bitcoin est polluante. Pour le résumer rapidement, cela demande de faire exécuter beaucoup de calculs complexes à des ordinateurs très puissants. Or, tout ceci fonctionne grâce à de l’électricité, et cette énergie est encore majoritairement produite par des centrales à charbon. Certaines alternatives existent : les mineurs chinois exploitaient beaucoup l’énergie hydroélectrique par exemple et le Salvador (qui a fait du bitcoin une monnaie légale il y a peu) s’intéresse à l’énergie des volcans pour miner du bitcoin.

Face aux critiques qui émergent, de plus en plus d’acteurs du secteur s’intéressent toutefois aux énergies renouvelables (elles peuvent d’ailleurs être dans certains cas plus abordables que les alternatives fossiles).

La dernière déclaration d’Elon Musk suggère que le marché est en train de se tourner vers l’électricité verte. La position qu’il a donnée ce 21 juillet n’est toutefois pas vraiment nouvelle. Un mois plus tôt, Musk déclarait déjà : « Lorsque nous aurons confirmation qu’une portion satisfaisante (environ 50 %) d’énergie propre est utilisée pour le minage, avec des perspectives d’améliorations, Tesla autorisera de nouveau le paiement en bitcoins. »

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo