Le service météo Dark Sky, qu'Apple a racheté en 2020, va finalement fermer complètement ses portes d'ici fin 2022. L'entreprise a annoncé début juin la refonte de sa propre application météo.

Racheter une application météo pour finalement la fermer quelques années plus tard ? C’est la vie qu’Apple a choisi de mener : l’entreprise américaine a décidé de ne pas donner suite à Dark Sky, un service qu’elle avait racheté au printemps 2020. Dans une actualité parue le 7 juin, mais repérée seulement le 10, le fondateur de Dark Sky, Adam Grossman, a confirmé l’arrêt prochain de sa plateforme.

Plus exactement, ce sont trois éléments qui tireront leur révérence à la fin de l’année 2022 : le site web de Dark Sky, l’API du service et l’application mobile pour iOS. Déjà l’an passé, la firme de Cupertino avait pris la décision de fermer la version de Dark Sky pour Android, et la déclinaison pour Wear OS, qui est pensée pour les accessoires connectés, comme les montres.

La relative bonne nouvelle, c’est le délai supplémentaire accordé à l’API. Initialement, elle devait être désactivée à la fin 2021, c’est-à-dire d’ici six mois au maximum. La mise à jour d’Adam Grossman octroie de fait un sursis d’un an à l’API. Ce n’est pas la première fois que ces échéances sont réévaluées : plusieurs d’entre elles ont été décalées, que ce soit pour Android ou bien les cartes et les prévisions.

Dark Sky
Une carte proposée par Dark Sky. // Source : Dark Sky

Apple fait évoluer sa propre application Météo

Par contre, la fermeture du site web et de l’application pour iOS constitue une surprise, car une telle perspective n’avait pas été évoquée à l’époque, même si l’annonce d’alors laissait la porte ouverte à cette éventualité. La décision d’Apple de procéder à la fermeture pure et simple de Dark Sky peut sembler absurde, mais elle est certainement à lier à iOS 15.

Le 7 juin 2021, le jour où Adam Grossman a fait son annonce, Apple tenait sa conférence WWDC, où il a été question d’iPadOS 15, de watchOS 8, de macOS Monterey, de HomeKit, d’AirPods et, bien sûr, d’iOS 15. Or, parmi la cascade d’annonces, de nouveautés et de fonctionnalités livrées avec cette nouvelle version du système d’exploitation mobile, il y a une toute nouvelle application météo.

Cette application a été « repensée » pour la rendre plus attrayante : cartes en plein écran, nouvelles présentations visuelles des conditions météorologiques (par exemple, l’appli affiche une animation de pluie si une averse est prévue), avec des évolutions dynamiques — par exemple la position du Soleil. Dès lors, avec cette refonte importante de Météo, Apple avait-il besoin de garder une autre appli météo ?

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo