Apple s'est offert une application météo relativement populaire outre-Atlantique : Dark Sky. Dans la foulée, la version pour Android est abandonnée.

Ce n’était pas l’application météo que vous utilisez au quotidien pour avoir une indication du temps qu’il va faire dans les prochaines heures, parce qu’elle s’adresse prioritairement à un public anglophone. Toutefois, la récente actualité de Dark Sky, annoncée le 31 mars, rappelle les importantes contrariétés qui peuvent apparaître lorsqu’une entreprise se fait racheter par un tiers.

Dark Sky, donc, est une application météo disponible sur iOS et Android, si vous habitez aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Irlande ou à Porto Rico. Enfin, c’était vrai jusqu’à la fin mars. Depuis le 31 mars, la mouture conçue pour le système d’exploitation de Google, qui est majoritaire avec une part de marché d’environ 80 % dans le monde, va être retirée du Play Store.

La raison ? Apple a bouclé le rachat de Dark Sky, pour un montant confidentiel.

Dark Sky propose une visualisation du globe avec les précipitations et les températures. // Source : Dark Sky

Pivot de Dark Sky vers l’écosystème Apple

Il n’est pas précisé si l’abandon de la version pour Android est un souhait d’Apple ou une décision de Dark Sky. Toujours est-il que la mise au rebut est lancée : l’application ne sera plus disponible au téléchargement et, pour ce qui est des utilisateurs actuels sous Android, les services cesseront le 1er juillet 2020. À cette date, l’application mobile ne sera plus fonctionnelle.

Le resserrement des activités de Dark Sky autour de l’écosystème d’Apple ne s’arrête pas là. Outre Android et Wear OS (qui est la déclinaison du système d’exploitation pour les accessoires connectés, comme les montres), le site va également perdre ses principaux services (les cartes, les prévisions, les outils d’intégration) le 1er juillet. Quant à l’API, elle n’accepte plus de nouvelles inscriptions.

Selon Dark Sky, l’API demeurera active jusqu’à la fin de 2021. Au-delà, c’est l’incertitude. Ce sera un problème pour les éventuelles applications tierces qui tiraient parti de Dark Sky, du fait de la fermeture à prévoir du robinet à données. Dans la documentation, on constate que l’outil fournissait de nombreuses informations météorologiques, en plusieurs langues, selon différents critères temporels et géographiques.

La disparition de Dark Sky — désormais renommée en Dark Sky by Apple — sera de nature à frustrer les nombreux utilisateurs Android qui comptaient sur elle. Les statistiques de Google Play montrent qu’elle a été téléchargée plus d’un million de fois, signe qu’il ne s’agissait pas d’une petite app sans envergure. Il leur faut maintenant se rabattre sur une alternative. Et celle-ci s’appellera peut-être Carrot Weather.

Crédit photo de la une : Dark Sky

Partager sur les réseaux sociaux