Si jamais vous constatez que votre visage apparait sur Street View sans floutage, vous pouvez demander à Google d'intervenir. Si vous le souhaitez, vous pouvez même demander de masquer votre domicile.

Faut-il encore présenter Street View ? Lancé en 2007, le service de navigation virtuelle développé par Google s’est très vite imposé comme un outil très pratique pour repérer un lieu en avance ou tout simplement pour se balader dans le monde entier sans avoir besoin de quitter sa chaise, grâce à ses photographies prises à 360 degrés de toutes les voies publiques.

Mais parce que Street View se base sur des clichés pris en pleine rue, il s’est posé dès le début des enjeux cruciaux en matière de vie privée : est-il bien sage de laisser une entreprise photographier les alentours, et donc d’exposer les visages des passants sur la toile, mais aussi des plaques d’immatriculation, ou même l’intérieur de certains domiciles dont les fenêtres n’étaient pas obstruées par des rideaux ?

C’est pour répondre à ces problématiques que Google a développé des algorithmes qui détectent et floutent automatiquement les visages et les plaques d’immatriculation. Mais si le système est de plus en plus performant avec le temps, il peut encore connaître des ratés. C’est pour cela que Google met à disposition un outil de signalement pour qu’une personne demande un masquage personnalisé.

Demander à flouter un visage ou un domicile sur Street View

Pour obtenir cette assistance, il suffit de se positionner sur la scène de Google Street View qui pose problème et de cliquer tout en bas à droite de l’image sur l’option « Signaler un problème ». Vous serez alors amené sur une autre page qui vous permettra d’ajuster la vue (en zoomant ou en dézoomant, mais aussi en déplaçant la caméra) pour que Google sache immédiatement où se trouve le souci.

Une fois le souci dans le cadre, vous devez préciser le motif de votre demande : s’agit-il d’un visage ? De la plaque d’immatriculation de votre voiture ou bien votre véhicule tout court ? Deux autres options sont également proposées : le floutage d’un objet ou bien de votre domicile. Google ne les floute pas par défaut, car sinon son service deviendrait bien moins exploitable.

Le formulaire à remplir. // Source : Capture d’écran Google

Le floutage peut aussi s’avérer nécessaire si des contenus inappropriés apparaissent à l’image : informations personnelles, infraction aux droits d’auteur, pornographie, incitation à la haine, contenus à caractère terroriste, mise en péril de mineur, violence, menaces, harcèlement, et tout autre contenu illicite ou dangereux. Le signalement se fait de la même façon, via le formulaire pour signaler une photo.

Il est à noter qu’au fil du temps, certaines opérations de floutage ne sont plus requises lors de la mise à jour de Street View pour une zone donnée, simplement parce que de nouvelles photos ont été prises pour fournir une vue plus récente. Or, ce ne sont plus forcément les mêmes passants à l’image (ou il n’y en avait peut-être pas quand Google est passé), ou les mêmes voitures.

«  Les images Street View montrent ce que nos caméras ont capturé le jour où elles sont passées par le lieu en question », rappelle Google. « Le processus de traitement prend ensuite plusieurs mois. Par conséquent, les contenus que vous voyez peuvent dater de plusieurs mois à plusieurs années ». Le floutage peut toutefois demeurer nécessaire là où il y a la fonctionnalité Machine à remonter le temps.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo