Le Razr de Motorala a passé un premier test de résistance. Et les résultats sont décevants.

Le Motorola Razr enchante la presse. Mais peut-il survivre à 100 000 cycles d’ouverture/fermeture ? CNET a voulu le vérifier en passant le smartphone à clapet dans le robot FoldBot. D’après les tests effectués par le média, le produit de Motorola n’a pas dépassé les 27 000 cycles — ce qui est peu.

CNET espérait des résultats à la hauteur de la version corrigée du Galaxy Fold, qui avait tenu plus de dix heures et près de 120 000 cycles. Il est possible que le site soit tombé sur une version défectueuse du Razr, acheté dans le commerce ou que le FoldBot, fourni par une compagnie d’assurances et conçu pour le Galaxy Fold n’ait pas été suffisamment adapté.

Motorola Razr // Source : Motorola

Ce qui cloche avec le Motorola Razr

CNET s’est vite rendu compte que quelque chose clochait en voyant le FoldBot rencontrer des difficultés à fermer correctement le Razr. «  Je me suis rendu compte que la charnière était très raide et résistante quand on voulait la refermer, comme si quelque chose était mal fixé et la bloquait », note le journaliste. L’intéressé a ensuite manipulé le Razr, affirmant qu’il ne fonctionnait pas comme espéré mais qu’il restait tout de même utilisable. Dans la vidéo, on peut entendre un claquement sourd assez désagréable. 

Motorola n’a donné aucun chiffre précis sur la résistance de la charnière du Razr, hormis qu’il est conçu pour survivre deux ans (avec une garantie poussée la première année). Si vous regardez votre téléphone 100 fois par jour, le Razr ne tiendra pas cette longévité annoncée (270 jours, soit moins d’un an). Selon une étude publiée en avril 2016 par Apple, les utilisateurs déverrouilleraient leur iPhone en moyenne 80 fois par jour.

Si on attendra de voir le Razr dans des conditions réelles avant de tirer des conclusions fermes, cette expérimentation ne viendra pas plaider en faveur des téléphones pliables. Les problèmes rencontrés par le Galaxy Fold avant son lancement ont jeté un froid sur le secteur, qui va devoir prouver des choses en 2020. On espère par exemple beaucoup du Galaxy Z Flip, dont le design devrait ressembler à celui du Razr. En attendant, Motorola a déjà pris les devants en prodiguant quelques conseils d’utilisation.

Partager sur les réseaux sociaux