Il n'est pas possible de s'abonner à Disney+ avec un VPN. L'inscription passée, le site de streaming tant attendu bloque toute carte qui n'est pas domiciliée dans le pays choisi.

C’était la question que tout le monde se posait à l’approche de la sortie de Disney+ : existerait-il un moyen détourné d’accéder à l’offre légale dans un pays où elle n’a pas été lancée ? En France, le lancement est par exemple prévu pour mars 2020, ce qui signifie que la série The Mandalorian tant attendue ne sera pas accessible avant. Aux États-Unis et dans d’autres pays du monde, le service est disponible depuis le 12 novembre 2019 au petit matin pour la France. Plusieurs personnes estiment avoir déjà accès au catalogue.

Dès lors, le VPN semblait être le point d’entrée le plus simple pour s’abonner à Disney+ en attendant la sortie française. Les opérateurs grand public de telles technologies n’ont jamais caché leur capacité à internationaliser les offres de streaming, notamment celle d’un Netflix qui n’est pas très regardant sur le sujet. Les principaux services, comme NordVPN ou Cyberghost que nous recommandons dans nos guides, ont même des serveurs dédiés aux flux vidéo. Bien entendu, ils s’étaient préparés à Disney+ : un service si attendu qui n’est pas disponible dans le monde entier est une aubaine commerciale pour ces prestataires, probablement échaudés par les protections mises en place lors du bêta test néerlandais.

Disney géobloque l’abonnement

Il est possible d’accéder au formulaire, mais pas de passer cette étape

Pas de chance : Disney a tout prévu. Si les VPN permettent effectivement de contourner le géoblocage du site et du formulaire d’inscription (nous nous sommes inscrits sans problème avec NordVPN), la phase d’abonnement est bloquée : elle demande une carte bancaire dont la domiciliation a été faite dans le pays d’abonnement. Nous avons essayé un compte PayPal ou une carte virtuelle Revolut : rien à faire, le système d’abonnement de Disney+ est parfaitement rodé et la protection est stricte. On se dit même qu’un expatrié ayant gardé sa banque ou utilisant une banque en ligne européenne ne pourrait pas y accéder, qu’importe qu’il se trouve sur le sol américain ou non.

Avec cette protection à la source, le VPN n’est plus d’aucune utilité. Tout juste permettra-t-il de dépasser les barrières pour quelqu’un qui aurait une carte bancaire d’un pays où le service est lancé. Et une fois l’abonnement pris, d’autres soucis arriveront : l’application Disney+ n’est par exemple pas disponible sur le Play Store ou l’App Store en France. Cela signifie sur Android qu’il faudra l’installer et probablement utiliser un VPN pour s’y connecter et sur iOS, posséder un compte Apple américain — ce qui est de plus en plus dur. Bref, la méthode globale pour faire fonctionner Disney+ en France est complexe et coûteuse.

Nous avons pu créer un compte Disney+ avec un VPN

Une nouvelle ère est-elle en train de s’ouvrir pour le piratage ?

Partager sur les réseaux sociaux